Lafresnaye (Antoine ; de Brucy)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire né vers 1650 dans la paroisse Saint-Éloy de Carlepont (Oise, France).

Arrive en Nouvelle-France en 1665 comme lieutenant du Régiment de Carignan-Salières.
En 1667, il achète une commission d'enseigne de la compagnie Colonelle du Régiment de Carignan-Salières.
Lieutenant de François-Marie Perrot, gouverneur de Montréal (1670-), il s'installe sur l'île Perrot pour y faire le commerce de fourrures.
En 1676 François-Marie Perrot lui concède un arrière-fief (10 arpents de front x 30 arpents de profondeur) dans la seigneurie de L'Île-Perrot (a) ; il nomme ce fief de Brucy.
Père de la lignée Lafresnay/Picoté d'Amérique.
Épouse Hélène Picoté de Belestre à Ville-Marie (Montréal) le 23 août 1676 ; de cette union sont issus Pierre-Antoine de Lafresnay (récollet), Louis de Lafresnay, Louise de Lafresnay et Antoinette-Catherine de Lafresnay.
En 1684 François Dollier de Casson lui concède un arrière-fief (2 arpents de front x 20 arpents de profondeur) près du fort de Senneville ; il nomme ce fief Brucy.
Décès en 1684 (28 novembre) à Lachine.
En 1729, il avait 5 descendants.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)