Lacoste (Louis)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (notaire) né en 1798 dans la seigneurie de Boucherville (71).

Études au Séminaire de Montréal. Député du Parti patriote-PP de Chambly à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC (1834-1838).
Membre des Fils de la Liberté.
Orateur à l'Assemblée des Six-Comtés tenue à Saint-Charles-sur-Richelieu le 23 octobre 1837.
Emprisonné au Pied-du-Courant du 8 décembre 1837 au 7 juillet 1838 sous une accusation de haute trahison pour implication dans l'émeute de 1837 ; libéré sans procès à la suite de l'amnistie générale du 8 juillet 1838. mais sous un cautionnement de 1 000 livres.
Député de Chambly à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni-CACU (1843-1848, 1849-1854 et 1858-1861).
Conseiller de la division de Montarville au Conseil législatif du Canada-Uni-CLCU (1861-1867).
Sénateur du Parti conservateur du Canada-PCC de la division de Montarville (1867-1878).
Descendant d'Alexandre Lacoste dit Languedoc.
Père d'Alexandre Lacoste.
Grand-père de Marie Lacoste Gérin Lajoie, de Justine Lacoste de Gaspé Beaubien, de Louis Lacoste et de Paul Lacoste. Arrière-grand-père de Marc Lacoste, de Maurice Tessier et de Marie Gérin Lajoie.
Décès en 1878 à Boucherville.
Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)