Johnson (Joanne)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Eb 1998, James Dubé est trouvé mort sur son divan, une balle de .22 lui ayant traversé le crane À Grande-Rivière en Gaspésie. On ne trouve pas l'arme du crime, mais les soupçons sont dirigés versKohanne Johnson, conjointe et mère des deux filles du défunt ; mais la Sûreté du Québec-SQ ne possède pas suffisamment de preuve pour l'accuser.

En décembre 2012, des agents doubles de la SQ sont devenus ses amis et se sont fait passer pour des membres du crime organisé ; en 2013, ils ont fait vivre une vie de princesse à Madame Johnson, mais ils lui ont aussi fait voir des scènes violentes, du trafic d'armes et de dynamite pour lui montrer que l'organisation était sérieuse et ne tolérait pas le mensonge et qu'elle soit consciente du danger de mentir ; ils ont amenée tranquillement Madame Johnson à avouer le meurtre de Dubé commis 15 ans plus tôt.
En avril 2016, lors de son témoignage au palais de Justice de Percé, Madame Johnson affirme qu'elle avait été amenée dans un chalet avec un faux chef de bande, qu'elle a craint pour sa vie et qu'elle a finalement dit ce que le faux chef de bande voulait entendre.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)