Hus (Joseph ; dit Millet)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 1er mars 1746, le notaire Hyacinthe-Olivier Pressé de Trois-Rivières se rend au chenal du Moine à Sainte-Anne-de-Sorel pour régler une mésentente entre Louis Lavallée et Pierre Plante dans la seigneurie de Saurel (81). Une fois le cas réglé, le groupe s'arrête à l'auberge tenue par Jean Leroux dit Provençal et y rencontre l'huissier Pierre-François Rigault qui avait aussi affaire à Sorel. Après quelques verres, Pressé se fâche et accuse Rigault de lui avoir caché son chapeau. Ils sont alors invités par Lavallée à manger chez-lui. Pour retourner à Yamaska où il logeait, Rigault refuse de prendre Pressé dans sa carriole. Ce dernier demande à Joseph Hus dit Millet de le conduire à Yamaska ; alors que les deux voitures passent devant la maison de Pierre Deguire dit Desrosiers, Rigault insulte Pressé. Ce dernier saute de voiture et s'avance le sabre à la main. Il glisse et perd l'équilibre en tentant de frapper Rigault qui pare le sabre avec la main ; Déviée, la lame pénètre dans le ventre du conducteur Joseph Hus dit Millet. On ramène celui-ci à la maison de son père, Marc-Antoine Hus où il décède de sa blessure quelques heures plus tard ; le notaire Olivier-Hyacinthe Pressé et l'huissier Pierre-François Rigault sont accusés du meurtre de Joseph Hus ; les ayant trouvés coupables, le Procureur du roi à Trois-Rivières condamne le notaire Pressé à l'étranglement et à la pendaison pour meurtre alors que Pierre-François Rigault est condamné au bannissement de la colonie pour complicité de meurtre ; le procès ayant été révisé, Pressé est condamné aux galères à perpétuité et à la confiscation de tous ses biens et Rigault est absout ; après révision par le Conseil supérieur, il s'avère que le décès de Hus dit Millet résultait d'une bagarre entre Pressé et Rigault et que l'épée de Pressé avait tué accidentellement Hus qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment ; le Conseil supérieur annule les sentences imposées par le Procureur de Trois-Rivières. (source : La Dynastie des Hus , par Roland Plante, membre de la Société historique Pierre de Saurel, 2002 et Dictionnaire biographique du Canada, volume III à l'entrée Pressé, Hyacinthe-Olivier)
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)