Hunt (Nikita)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 1er mai 2016, Gilbert Nshimiyumukiza, 30 ans, est blessé mortellement d'une balle à la tête dans un appartement du quartier Ahuntsic-Cartierville de Montréal ; Nshimiyumukiza décède à l'hôpital le lendemain. Alors qu'il n'avait que 6 ans, il avait vu ses parents assassinés par des paramilitaires Hutus au cours du génocide rwandais ; le témoignage de Gilbert avait contribué à faire condamner environ 20 personnes pour les meurtres de ses parents et autres membres de sa famille. En 2009, à l'âge de 22 ans, il quitte le Rwanda et vient demander refuge au Canada parce que les gens qu'il avait fait condamner allaient être libérés de prison. À l'été de 2014, Nshimiyumukiza est arrêté et accusé d'assaut, vol et menace de mort, puis, il est condamné à 5 jours de prison. En juillet 2016, Jermine Gero, 42 ans, de Montréal et Nikita Hunt, 27 ans, de Laval sont arrêtés et accusés du meurtre de Gilbert Nshimiyumukiza ; un autre homme, Shamora Robertson, 29 ans de Montréal est l'objet d'un mandat d'arrestation en lien avec le même meurtre. Gero avait purgé une sentence de 8 ans de prison pour assaut et vol sur un chauffeur de taxi et Hunt était en probation pour trafic de cocaïne. Selon un de ses cousins, Gilbert aurait commencé à consommer de la drogue. (The Gazette, 22 septembre 2016, page 1 et A3)
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)