Homosexuels au Québec

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1648 Un batteur de tambour militaire est condamné à mort à Ville-Marie (Montréal) pour avoir été surpris à avoir des relations sexuelles avec un homme, «le pire des crimes» ; pour éviter la mort, il accepte de devenir le bourreau de la colonie naissante.
1930 Un bar gai s'établit discrètement à Montréal en réservant des tables aux initiés.
1967 Pierre Elliott Trudeau, alors ministre de la Justice du Canada, propose des amendements au Code criminel du Canada (appelés populairement «bill omnibus» qui, entre autres, enlèvent la sodomie de la liste des interdits ; Trudeau affirme que «l'État n'a pas d'affaire dans les chambres de la nation».
1971 Fondation du Front de libération homosexuelle-FLH, la première organisation de défense des droits des gays du Québec ; la raison sociale rappelle le Front de libération du Québec-FLQ et son leitmotive est «Vous devez vous libérer vous-mêmes avant de libérer le Québec».
1975 Le sauna Aquarius sur la rue Crescent à Montréal est attaqué à la bombe incendiaire ; 3 personnes meurent dans l'incendie dont 2 qui ne seront jamais identifiées.
1977 Cinquante policiers de Montréal armés de mitraillettes envahissent le bar Truxx, un bar gay de la rue Stanley, et appréhendent 150 personnes qui seront accusées de s'être trouvées dans une maison de débauche. La Charte québécoise des droits et libertés est amendée pour interdire la discrimination basée sur l'orientation sexuelle.
1979 Les gays de Montréal tiennent leur première parade dans le parc Lafontaine.
1982 La Gazette de Montréal réfère à la «gay plague» (la peste gaye) pour souligner un dixième cas et un huitième décès que les médecins appellent en anglais GRID pour «gay related immunodeficiency» (immunodéficience reliée aux gays) ou AIDS (SIDA) pour «acquired immunodeficiency syndrome» (syndrome de l'immunodéficience acquise).
1983 L'ancien ministre péquiste Claude Charron publie le livre de ses mémoires intitulé Désobéir dans lequel il «sort du garde-robes» et révèle son homosexualité.
1986 Raymond Blain, qui se déclare le premier candidat ouvertement homosexuel, est élu pour représenter le quartier Saint-Jacques au Conseil de ville de Montréal qui comprend le Village Gay.
1988 Tourisme Montréal commence à faire la promotion de Montréal comme une destination accueillante pour les gays.
1989 Joe Rose, 23 ans, un activiste gay, est poignardé à mort dans un autobus en fin de soirée à Montréal ; un homme de 19 ans est reconnu coupable d'homicide involontaire relativement à ce décès et écopera de 7 ans de prison alors que 4 mineurs seront également emprisonnés. La Cinquième conférence internationale sur le SIDA est tenue à Montréal.
1990 La police de Montréal envahit le Sex Garage dans le Vieux-Montréal.
1992 La Ville de Montréal reconnaît les couple de même sexe pour les fins de l'assurance collective de ses employés. Quatre «skin heads» tuent un homme qui «joggait» dans le parc Angrignon de Montréal ; les jeunes admettent au tribunal qu'il l'avaient attaqué parce qu'ils croyaient qu'il était gay ; ils plaident coupables à des accusations de meurtre non prémédité et écopent de 3 ans de prison.
1993 Divers/Cité assume l'organisation de la Parade de la fierté gaye.
1994 (17 février) La police de Montréal envahit le bar KOX au coeur du Village Gay et appréhende 165 personnes. Les membres de la communauté gaye condamnent ce raid qu'ils qualifient de chasse aux sorcières. Une semaine plus tard plus de 200 personnes manifestent à l'extérieur du bar.
1996 Le Parlement canadien rend illégale la discrimination basée sur l'orientation sexuelle.
1998 Michael Hendricks et René Leboeuf se rendent au Palais de justice de Montréal et demandent à être mariés ; on leur répond que le mariage est pour les couples de sexes différents ; ils adressent une plainte à la Commission des droits et libertés du Québec.
1999 Par un vote de 216 à 55, la Chambre des communes du Canada maintient la définition du mariage comme l'union d'un homme et d'une femme. La loi 32 du Parlement de Québec accorde aux couples gays les mêmes avantages que les couples d'hétérosexuels non-mariés.
2000 Le Parlement du Canada amende 68 statuts fédéraux et donne aux couples de même sexe les mêmes bénéfices sociaux et fiscaux que les couples d'hétérosexuels en union de common law (non officiellement mariés).
2002 La Cour supérieure du Québec décrète que la définition du mariage qui ne permet que l'union entre un homme et une femme, est contraire à la Charte des droits et libertés. Les conjoints du même sexe obtiennent le droit de contracter des mariages civils au même titre que les conjoints hétérosexuels.
2004 La Cour d'appel du Québec confirme le jugement de la Cour supérieure de 2002. Michael Hendricks et René Leboeuf se marient au Palais de justice de Montréal et deviennent ainsi le premier couple de même sexe à le faire au Québec. (Décembre) La Cour suprême du Canada statue que le Parlement du Canada a l'autorité pour donner une nouvelle définition du mariage qui incluerait les unions de personnes de même sexe, mais que les officiants religieux ne pourraient pas être tenus de célébrer un mariage qui irait contre leur croyance.
2005 Par un vote de 158 à 133, la Chambre des communes adopte le Bill C-38 qui légalise les mariages de couple de même sexe au Canada.
2006 Les World Outgames organisent 19 compétitions sportives qui réunissent 10 200 participants sur 50 sites de Montréal ; un déficit de 5,3 M $ entraîne la faillite de l'entreprise.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)