Hertel de La Fresnière et de Chambly (Joseph-François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

On le surnomma le Héros.
Défenseur de Trois-Rivières contre les attaques des Iroquois.
Captif de ces derniers pendant deux ans, il apprend leur langue.
Commandant de toutes les tribus alliées aux Français.
Père de la lignée Hertel/Thavenet d'Amérique.
Épouse Marguerite de Thavenet ou Thauvenet à Ville-Marie (Montréal) en 1664 (22 septembre) ; de cette union sont issus Zacharie-François de La Fresnière (marié à Charlotte Godefroy), Jacques Hertel de Cournoyer (marié à Marguerite-Thérèse Godefroy), Jean-Baptiste Hertel de Rouville (marié à Jeanne Dubois, puis à Marie-Anne Beaudoin), Joseph Hertel de Saint-François (marié à Catherine Philippe), Louis Hertel de Saint-Louis (marié à Marie-Catherine d'Ailleboust), René Hertel, Lambert Hertel, Marie-Françoise Hertel, Michel Hertel, Pierre Hertel de Moncours (marié à Marie-Thérèse d'Ailleboust), Marguerite-Thérèse Hertel (mariée à Jean-Baptiste Boucher) et Claude Hertel de Beaulac (marié à Geneviève Mirambeau).
En 1651, il hérite de la seigneurie de Cournoyer (97) au décès de son père.
En 1664, par son mariage avec Marguerite de Thavenet, il devient propriétaire de la seigneurie de Chambly (120-129).
Fils de Jacques Hertel de La Fresnière.
Décès en 1722 (22 mai) dans la seigneurie de Boucherville (71).

  • Distinctions -


Le nom du canton Hertel proclamé en 1965 et situé au sud-est de Mistassini dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean honore sa mémoire.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)