Hart (Moses)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (propriété foncière, finance, import-export) né en 1768 (26 novembre) à Trois-Rivières.

Fonde un magasin général dans la seigneurie de Saurel (81) qu'il tient de 1790 jusqu'à la mort de son père survenue en 1800.
Propriétaire de la seigneurie de Grondines (32-34), de la seigneurie de Pointe-aux-Écureuils (Donnacona) et de la seigneurie de Gaspé (106a), dans la région de Québec, de la seigneurie de Sainte-Marguerite (28), de la seigneurie de Carufel (18), de la seigneurie du Vieux-Pont, de la seigneurie de Godefroy (94), de la seigneurie de Dutort (96) et de la seigneurie de de Courval (91) dans les environs de Trois-Rivières et de Nicolet.
Tente plusieurs fois, mais en vain, de se faire élire député à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC.
Dénonce le christianisme et propose une nouvelle religion, la General Universal Religion en 1815, puis la Modern Religion en 1824 ; les règles du mariage ne sont pas conventionnelles dans cette religion. On dit qu'il est le père naturel d'une centaine d'enfants conçus hors mariage; on dit aussi qu'il exploitait un bordel.
S'oppose au droit civil du Bas-Canada, à la langue française dans les affaires publiques, et au nombre de députés canadiens français à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni-CACU.
Fils de Aaron Hart. Frère de Ezekiel Hart. Oncle de Aaron Ezekiel Hart.
Décès en 1852 (15 octobre) à Trois-Rivières.

  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)