Guyart (Marie : Mère Marie-de-l'Incarnation)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Religieuse née à Tours (Indre-et-Loire, Touraine, France) en 1599.

Fondatrice du couvent des ursulines de Québec.
En 1619, elle devient veuve de Claude Martin qui lui laisse un enfant de 6 mois et un commerce en difficulté ; après avoir rétabli l'entreprise de transport sur les quais de la Loire, elle entre au cloître des ursulines de Tours en 1632.
Enseigne la doctrine chrétienne durant 6 ans.
En 1639, elle s'embarque pour la Nouvelle-France accompagnée de Mme de La Peltrie, de deux autres ursulines et de trois religieuses hospitalières, pour venir y instruire les jeunes Françaises et les jeunes Amérindiennes.
Décès à Québec en 1672.

  • Publications - Liste partielle


Relations autobiographiques.

  • Distinctions -


Le nom du canton de Guyart proclamé en 1965 et situé au sud-est de Chibougamau dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean honore sa mémoire.
Béatifiée à Rome le 22 juin 1980.
Canonisée par le pape François en 2014

  • Crédits :


Québécoises d'hier et d'aujourd'hui (Robert Prévost, Stanké, 1985)
Marie Guyart, folie de Dieu (Roger Paul Gilbert, Mediaspaul, 2003).
Marie de l'Incarnation, femme d'affaires, mystique et mère de la Nouvelle-France (Françoise Deroy-Pineau, Bibliothèque euébécoise, 2008).
De Marie de l'Incarnation à Nelly Arcan ; se dire, se faire par l'écriture intime (Patricia Smart, éditions du Boréal, 2014).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)