Guerre des gangs - Éphémérides - 2001-2005 (organisation criminelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


2001 En 2001, le chapitre de Montréal des Hells-Angels met son local de Sorel en vente.

Le 18 janvier 2001, le cadavre criblé de balles de Réal «Tintin» Dupont, aspirant membre des Bandidos, est trouvé au volant de son automobile en face d'un aréna de Saint-Laurent (Montréal).

En février 2001, la ville de Blainville obtient une injonction pour obliger les Hells-Angels Rockers du Nord à enlever les 16 caméras de surveillance ansi que les blindages installés à leur repaires du 257, chemin Bas-Sainte-Thérèse, en contradiction avec un règlement municipal.

Le 14 février 2001, le cadavre de l'aspirant membre des Bandidos Michel Gauthier, 40 ans, est trouvé au volant de la voiture de son père sur le chemin de La Minerve à Labelle ; son crâne est transpercé de 3 balles.

Le 15 février 2001, la section des Evil Ones perd sa charte des Hells-Angels pour conduite désordonnée dans la région des Cantons-de-l'Est .

Le 15 février 2001, l'Escouade régionale mixte arrête Gilles «Trooper» Mathieu, 50 ans, Denis «Pas-Fiable» Houle, adjoint de Maurice «Mom» Boucher, 47 ans, Normand Robitaille, 32 ans, Michel Rose, 45 ans, Richard Mayrand, 37 ans, tous membres du chapitre des Nomads des Hells-Angels à l'hôtel Holyday Inn du 420, rue Sherbrooke Ouest, à Montréal ; la police arrête également Luc Bonomo, 40 ans, et Jean-Richard «Jimmy» Larivière, 33 ans, des aspirants membres, ainsi que Kenny Bédard, 36 ans, un membre de la section des Rockers des Hells-Angels ; la perquisition permet de saisir 4 revolvers de calibre .357 et 4 pistolets de calibre 9 mm que les motards détiennent sans permis.

Le 16 février 2001, un mandat d'arrêt obtenu par le gouvernement américain est exécuté au centre de détention contre le Nomads Michel Rose ; suite aux déclarations de Sandra Antelo, la Drug Enforcement Agency veut l'accuser d'importation de cocaïne aux Etats-Unis et de trafic de drogues ; Sandra Antelo travaillait avec Michel Rose et André Chouinard à l'importation de cocaïne en provenance de Columbia ; quand les relations se détériorèrent entre les complices, Sandra Antelo fut l'objet d'une tentative de meurtre en juin 2000, ce qui l'incita à quitter le pays avec ses enfants ; le 29 août 2000, le trafiquant de drogues, Raymond Craig, est assassiné de plusieurs balles à Sainte-Adèle ; il était le mari de Sandra Antelo qui décida alors de sauver sa peau en devenant délatrice auprès de la Drug Enforcement Agency des Etats-Unis ; ce qui conduisit à l'émission des mandats d'arrêt exécutés contre Michel Rose le 16 février 2001 au Centre de détention où il avait été conduit la veille, puis contre Chouinard le 18 avril 2003 dans un chalet d'Ayer's Cliff ; le 4 mars 2004, Michel Rose et André Chouinard plaident coupables aux accusations d'importation de drogues, de trafic de drogues, de complots de meurtres et de gangstérisme qui pèsent contre eux, évitant ainsi l'extradition vers les USA ; le 8 mars 2004, le juge Gilles Hébert de la Cour supérieure du Québec les condamne à 22 ans de prison chacun ; compte tenu du temps passé en détention préventive qui compte pour le double du temps d'emprisonnement, il s'ensuit qu'il reste 16 ans à purger pour Rose et 20 ans pour Chouinard ; de plus ils ne pourront obtenir de libération conditionnelle avant d'avoir purgé la moitié de leur peine derrière les barreaux, soit 8 ans pour Rose et 10 ans pour Chouinard.

Le 26 février 2001, la police de la Municipalité régionale de comté des Collines est avisée du fait que Hamed Khalifa, 45 ans, un individu d'origine égyptienne relié au crime organisé de la région d'Ottawa est disparu de son domicile de Cantley ; le 1 mars, la Sûreté du Québec est informée qu'une camionnette Dodge Caravan est en feu à Sainte-Anne-de-Sabrevois ; le feu maîtrisé, on découvre le cadavre calciné de Khalifa ; une brigade d'enquêteurs est dépêchée au domicile de Khalifa ; des témoins ont reconnus Paul Lachance, 41 ans, une relation du gang des Hells-Angels, et son beau-frère, Richard Lobbe, 38 ans, tous deux d'Ottawa, qu'ils avaient vus quittant la résidence de Khalifa, puis revenir chercher un objet oublié ; Lachance, qui venait de purger une sentence de 6 ans pour homicide involontaire commis en Ontario, est accusé de meurtre prémédité, mais, le 28 juin 2002, il admet sa culpabilité à l'accusation de meurtre non prémédité et est condamné à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 26 mars 2001 (voir Opération Printemps-2001*)

Le 29 mars 2001, vers 20 h 40, Stéphane Francoeur, 32 ans, propriétaire du Bar Franky's, situé à l'angle des rues Hochelaga et Aird et fréquenté par des membres des Hells-Angels, est assassiné par projectiles d'arme à feu à l'arrière du bar.

Le 19 avril 2001, la Cour suprême du Canada refuse d'entendre l'appel de Maurice «Mom» Boucher contre la décision de la Cour d'appel du Québec d'ordonner un nouveau procès pour les meurtres des gardiens de prison Diane Lavigne et Pierre Rondeau.

Le 25 avril, 2001 François Barbeau, un aspirant membre des Bandidos, qui a plaidé coupable à l'accusation d'avoir incendié le Bar Ô Chalutier le 15 février 2001, est condamné à 6 ans de prison.

Le 30 avril 2001, Frederick «Fred» Faucher, chef du chapitre de Québec des Rock-Machine et aspirant membre des Bandidos, admet sa culpabilité à 7 accusations relatives à des attentats à la bombe perpétrés en 1996 et 1997 contre le gang des Hells-Angels et à 28 délits dont la moitié se rapportent au trafic de la cocaïne. Marcel «Le Maire» Demers, président-fondateur du chapitre de Québec des Rock-Machine, et aspirant membre des Bandidos, admet sa culpabilité à 17 accusations relatives au trafic de stupéfiants. Le 11 mai 2001, Faucher écope de 11 ans et demi de prison et Demers écope de 10 ans de prison pour les crimes dont ils se sont reconnus coupables le 30 avril précédent. En juin 2001, France Garon, une employée de la Société d'assurance automobile du Québec, reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'abus de confiance pour avoir donné à Fredérick «Fred» Faucher, leader du chapitre de Québec des Rock-Machine, des informations sur des membres des Hells-Angels ; le 2 septembre 2008, Faucher obtient une libération de jour.

En mai 2001, Charles Bourassa, 42 ans, Jean Morissette, 41 ans, Jack Lance Fasoli, 47 ans, et Roberto Amato, 46 ans, des trafiquants de drogues sous les ordres de Louis «Melou» Roy jusqu'à la disparition de ce dernier survenue en 2000 sont arrêtés par la Gendarmerie royale du Canada et ils sont accusés de complot d'importation de drogues.

Le 1 mai 2001, Pierre «Small Jew» Amzallag, 44 ans, le numéro 3 de Morris Mayers spécialisé dans le trafic de haschisch, et Terrence Rossman, alias Robert Duval, 50 ans, chef d'une section du même gang, sont condamnés respectivement à 3 ans et 2 ans de prison et à des amendes de 75 000 $ et 25 000 $ pour leur participation au lessivage de 46 M $ à Montréal et ailleurs dans le monde ; ils sont également condamnés à des amendes compensatoires de 804 000 $ représentant les profits réalisés pendant qu'ils étaient sous surveillance policière ; à défaut par eux de payer ces amendes, leur peine de prison sera doublée ; ils avaient été arrêtés en 1997.

Le 4 mai 2001, Martin Boisvert est assassiné d'une balle dans la tête alors qu'il est à l'apartement de sa petite amie sur la rue Dézéry, près de la rue Ontario, à Montréal ; il n'avait aucun antécédent judiciaire ; la police croit que le tueur, toujours inconnu en 2006, l'aurait pris pour un revendeur de drogues.

Le 7 mai 2001, le conseil de la ville de Saint-Basile-le-Grand adopte un règlement visant à éliminer de son territoire les repaires fortifiés utilisés par les motards criminels (Hells-Angels et Evil Ones) installés depuis quelques années dans un secteur résidentiel de la ville.

Le 8 mai 2001, Pascal Conway, un membre des Rock-Machine aspirant membre des Bandidos, trouvé coupable par un jury des meurtres de Guy Nolet et Normand Barolet perpétrés au Bar Adulte de Verdun le 12 janvier 2000, est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 13 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 11 mai 2001, Frédéric «Fred» Faucher écope de 11 ans et demi de prison et Marcel «Le Maire» Demers écope de 10 ans de prison pour les crimes dont ils se sont reconnus coupables le 30 avril précédent.

Le 15 mai 2001, Gérald Gagnon, 36 ans, Mario Dallaire, 43 ans, Guy Descarreaux, 32 ans, et Serge Richard, 28 ans, sont condamnés respectivement à 65 mois, 33 mois, 2 ans et 2 ans de prison après qu'ils eurent plaidé coupable à des accusations de trafic, de production de marijuana et de complot pour en faire le trafic ; Gérald Gagnon est considéré comme le chef de ce groupe associé à Frédérick «Fred» Faucher, le chef des Rock-Machine et aspirant membre des Bandidos du Québec.

Le 25 mai 2001, Danny Boris, 26 ans, aspirant membre des Bandidos, est atteint de plusieurs balles tirées à bout portant alors qu'il est au volant d'une automobile Cadillac ; il survit à ses blessures.

Le 30 mai 2001, Yvon Daigneault est assassiné à Sainte-Adèle ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Daigneault.

En juin 2001, France Garon, une employée de la Société d'assurance automobile du Québec, reconnaît sa culpabilité à l'accusation d'abus de confiance pour avoir donné à Fredérick «Fred» Faucher, leader du chapitre de Québec des Rock-Machine, des informations sur des membres des Hells-Angels.

Le 13 juin 2001, le Parlement canadien adopte une modification au Code criminel et remplace le terme «gang» par «organisation criminelle», simplifie la preuve de l'existence d'une organisation criminelle, ajoute l'accusation de «charger quelqu'un de commettre un crime» et celle de «faciliter l'activité criminelle d'une organisation et accorde à la police une plus grande capacité d'infiltration ; cette loi entrera en vigueur le 7 janvier 2002.

Le 27 juin 2001, les agents du Service de police de Laval et ceux de la Gendarmerie royale du Canada démantèlent un réseau de trafiquants d'héroïne en arrêtant six personnes dont Peter Abazis, 35 ans, son présumé bras droit, Costa Sifakis, 40 ans, et les frères Harry Lekakis et Stelios Lekakis, 32 ans.

Le 28 juin 2001, les agents du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, de la Sûreté du Québec, des Services de police de La-Prairie, Saint-Luc et Chambly arrêtent 19 hommes et 5 femmes impliqués dans le trafic de drogues dirigé par les Jokers (Hells-Angels) de Saint-Luc ; parmi les personnes arrêtées, on trouve Patrick Martineau, 25 ans, et Jacques Veilleux, 25 ans ; ces derniers sont accusés de possession de drogues dans le but d'en faire le trafic ; Martineau est de plus accusé de possession d'armes prohibées ou à utilisation restreinte.

Le 18 juillet 2001, Luis Elias Lekkas, arrêté lors de l'Opération Printemps 2001, l'homme de confiance de Gerald (Gerry) Matticks, annonce qu'il est devenu délateur.

Le 22 juillet 2001, L'un des plus puissants membres des Bandidos au monde, Edward Warren Winterhalder, est refoulé à la frontière canado-américaine.

Le 26 juillet 2001, une fusillade éclate dans un édifice situé au 5600 de la rue Notre-Dame Ouest, près de la cour Turcot, dans le quartier Saint-Henri de Montréal ; Francesco Veltri, 41 ans, et David Belleville, 33 ans, sont tués et Mario Liberta, 33 ans, est grièvement blessé par balles ; la police trouve 4 armes à feu sur les lieux, puis 7 autres dans la cave, dont une carabine AK-47, 100 000 $ comptant, 15 kg de marijuana et des équipements pour la culture hydroponique ; Veltri était le beau-frère d'Agostino Cuntrera qui, en 1978, avait écopé d'une peine de 5 ans de prison pour participation à un complot en vue de tuer Paolo Violi, l'un des parrains de la mafia montréalaise de l'époque ; en août 2002, Giancardo D'Alessandro, 30 ans, de Côte-Saint-Luc, et Peter Randolph Stuart, 28 ans de Verdun (Île-des-Soeurs), sont accusés de 2 meurtres prémédités et d'une tentative de meurtre ; la Compagnie GEM Construction, logée dans l'édifice où les meurtres ont été commis, est la propriété du père de D'Alessandro ; D'Alessandro et Stuart opéraient une plantation de marijuana à LaSalle qu'un certain Carlos Carrascosa avait entretenu pendant un certain temps pour leur compte ; lorsque Carrascosa quitte son emploi au printemps de 2001, les deux associés lui doivent 30 000 $ ; pour éviter de le payer et se débarrasser d'un témoin, ils décident de le liquider lors d'un rendez-vous à l'édifice de la rue Notre-Dame Ouest ; Carrascosa vient avec des amis, dont Veltri, qui désarment David Belleville et Roberto Patulli qui l'attendaient pour le tuer ; Stuart sort alors son arme et commençe à tirer ; ses balles atteignent Veltri, Belleville et un autre homme ; le 10 août suivant, Peter Randolph Stuart, 28 ans, de Verdun (Île-des-Soeurs), se rend à la police de Montréal qui l'accuse de 2 meurtres prémédité et d'une tentative de meurtre ; lui et Giancardo D'Alessandro sont deux des hommes soupçonnés de participation à la tuerie du 26 juillet dans un édifice de la rue Notre-Dame Ouest, à Montréal ; le 1 décembre 2002, Peter Randolph Stuart est trouvé coupable des meurtres non prémédités de Frank Veltri et David Belleville, alors que Giancardo D'Alessandro est acquitté ; le 18 mars 2003, Stuart est condamné à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 27 juillet 2001, Harry «Taco» Bowman, devenu leader mondial du Outlaws Motorcycle Club au cours des années 1980 et détenant depuis lors un pouvoir absolu en vertu duquel il aurait ordonné l'exécution de membres de gangs rivaux, appréhendé en août 1997, est condamné aux USA à 2 peines d'emprisonnement à perpétuité et à 83 ans de prison pour une série de crimes (meurtres, trafic de stupéfiants et attentats à la bombe).
Le 12 août 2001, vers 1 h, Steve Purdy, 31 ans, est assassiné dans le stationnement du Bar L'Élégance de Buckingham d'où il sortait.
(Quelques heures plus tard) Robert «Toutoute» Léger, 46 ans, aspirant membre des Bandidos, est assassiné par projectiles d'arme à feu dans la cour de sa résidence de Sainte-Catherine-de-Hatley ; la Jeep Cherokee qui transportait les 2 tueurs est retrouvée incendiée à quelques kilomètres du lieu du meurtre ; elle avait été rapportée volée à Montréal.

Le 12 août 2001, vers 4 h, Robert «Toutoute» Léger, 43 ans, aspirant membre des Bandidos, est assassiné par projectiles d'arme à feu dans la cour de sa résidence de Sainte-Catherine-de-Hatley ; la Jeep Cherokee qui transportait les 2 tueurs est retrouvée incendiée à quelques kilomètres du lieu du meurtre ; elle avait été rapportée volée à Montréal ; le 15 avril 2009, l'Opération SharQc permet l'arrestation de 112 membres en règle des Hells-Angels et une quarantaine de leurs relations et la police croit que le meurtre de Léger sera élucidé lors des procès qui s'ensuivront.

Le 14 août 2001, Wallace Dorval, 35 ans, et Alain Parent, 34 ans, deux membres des Bandidos, sont appréhendés en rapport avec l'assassinat de Steve Purdy survenu moins de deux jours plus tôt ; le 28 novembre 2001, Alain Chénier, 31 ans, de Rivière-des-Prairies (Montréal), aspirant membre du gang des Bandidos, est accusé du meurtre prémédité de Steve Purdy, mais il est trouvé coupable de meurtre non prémédité le 17 mai 2002.

Le 20 août 2001, vers 10 h 45, Sylvain «Sly» Grégoire, 33 ans, aspirant membre des Bandidos, est assassiné par 2 tueurs, l'un noir, l'autre blanc, dans le bureau de son commerce d'automobiles usagées situé au 4225, rue Frontenac, à Montréal ; il faisait partie d'une liste d'hommes à abattre montée par les Hells-Angels et trouvée par la police le 12 février précédent lors d'une descente à l'hôtel Hollyday Inn de la rue Sherbrooke Est à Montréal ; il avait remis au journal Allô Police et à Télévision Quatre Saisons un cédérom contenant des renseignements sur 614 personnes reliées de près ou de loin aux Bandidos.

Le 20 août 2001, le procureur de la couronne met en accusation Paul Boucher, leader des Evil Ones de l' Outaouais, son fils Charles Boucher, et les autres têtes dirigeantes de ce gang, Mario Beaudry, Sylvain Mercier, Ronald Philippe fils et Jean Prud'homme.

Le 21 août 2001, Robert Léger, membre en règle des Bandidos, est assassiné par balles sur sa propriété de Sainte-Catherine-de-Hatley ; la police croit qu'il s'agit d'une vengeance des Hells-Angels pour l'assassinat de l'un de leurs revendeurs de drogues.

Le 26 août 2001, Samuel Turcotte, un étudiant de Granby, est assassiné d'une balle à la tête alors qu'il sortait du métro et déambulait sur la rue Saint-Antoine Ouest à Montréal ; le 30 octobre 2003, vers 2 h 55, Abdus Shahid Decoteau, 22 ans, résidant de la Petite-Bourgogne, est assassiné par balles en face du Peel Pub, à l'angle des rues Saint-Jacques Ouest et Beaconsfield dans l'arrondissement Notre-Dame-de-Grâce à Montréal ; Decoteau était connu de la police à cause de son implication dans le trafic de drogues et il était recherché en vertu d'un mandat émis lorsqu'il ne s'était pas présenté devant le tribunal le 15 octobre précédent pour y être jugé pour possession de marijana ; le 24 janvier 2003, Decoteau avait participé à une émeute à la prison de Bordeaux au cours de laquelle 100 000 $ de dommage avaient été causés et un homme sauvagement battu par 4 détenus dont Decoteau ; Tivon Bradshaw, 22 ans, est recherché par la police en relation avec ce décès ; le 16 décembre, la police annonce qu'elle a des preuves que Decoteau est l'auteur du meurtre de Samuel Turcotte ; la police croit également que Decoteau est l'auteur du meurtre de Lorenzo Fletcher assassiné par balles au mois d'août 2003 en face de l'édifice d'appartements où il résidait dans le quartier de la Petite-Bourgogne de Montréal ; le meurtre de Turcotte, un étudiant serait le résultat d'une erreur sur la personne alors que celui de Fletcher serait relié à la lutte entre le Downtown Gang dont Decoteau faisait partie et le Uptown Gang dont Fletcher faisait partie ; c'est parce qu'il avait tué Fletcher que Decoteau aurait été lui-même assassiné par Tivon Bradshaw, un membre du Uptown Gang.

En septembre 2001, Denis Boucher, un membre des Rock-Machine est assassiné.

Le 6 septembre 2001, Larry Korejwo et sa conjointe, Lori Lise Prevost, avouent leur culpabilité à des accusations de trafic de drogues ; Prévost est condamné à 2 ans moins un jour de prison à être purgée dans la communauté et Korejwo qui a également plaidé coupable à l'accusation d'appartenir à une association de criminels, est condamné à 5 ans de prison; ils avaient été appréhendés en mars 1999 lors d'un raid de police visant à démanteler le réseau de drogues de Peter Paradis.

Le 13 septembre 2001, Denis Boucher, un membre du gang des Rock-Machine, est assassiné à Montréal.

Le 27 septembre 2001, trois relations des Rock-Machine, Juan Carlos Castro, 21 ans, un membre des Killerbeez affiliés aux Bandidos, Andres Valenzuela, 20 ans, et Martin Valenzuela, 21 ans, deux aspirants membres des Bandidos, sont appréhendés alors qu'ils venaient de tenter d'incendier le Pub Angus à l'angle des rues Rachel Est et Saint-Germain ; le 29 septembre suivant, ils sont accusés d'incendie criminel, d'avoir mis la vie d'autrui en danger, de possession d'accélérant et de complot. Du 27 août au 27 septembre, dix-sept incendies ont été allumés par des mains criminelles dans des bars, tavernes et clubs de danseuses des quartiers de Côte-Saint-Paul, Pointe-Saint-Charles et Saint-Henri : ces endroits étant fréquentés par des membres ou sympathisants des Hells-Angels, la police croit que les Bandidos ou leurs affiliés seraient les suspects dans ces affaires qui feraient partie de la lutte entre le gang des Bandidos et le gang des Hells-Angels pour le contrôle du trafic de drogues.

Le 3 octobre 2001, un sympathisant des Rock-Machine, Stéphane Marcotte, est appréhendé après que la police eut trouvé, dans l'automobile qu'il conduisait, des bidons d'essence et des fusées routières de même nature que les objets trouvés sur les scènes de plusieurs incendies récents dans des bars de Montréal.

Le 5 octobre 2001, Stéphane Veilleux, 23 ans, et Gaétan Coe, deux ex-membres des Rock-Machine devenus membres des Hells-Angels, sont condamnés respectivement à 9 ans et 5 ans et demi de prison pour agression armée en juillet 2000 à l'endroit de deux hommes qui circulaient en automobile à côté de celle que Veilleux et Coe occupaient ; l'une de leurs victimes a reçu 5 coups de couteau et l'autre a été frappée plusieurs fois avec une batte de baseball.

Le 9 octobre 2001, le cadavre en décomposition de Gilles Fils-Aimé de Pierrefonds est trouvé dans un champs de maïs près de la route 233 à Sainte-Brigide-d'Iberville ; Fils-Aimé, porté disparu le 21 août précédent, aurait été tué par balles dans le dos près de Québec alors qu'il allait prendre une livraison de drogue pour le compte du gang des Ruff Ryders du quartier Cloverdale à Pierrefonds.

Le 17 octobre 2001, Daniel dit Johnny Royer, reconnaît sa culpabilité aux accusations de trafic de drogues et gangstérisme et est condamné à 8 ans de prison ; il a été libéré en février 2007

Le 20 octobre 2001, Benoît Guimond, membre de la section Rockers North du gang des Hells-Angels, tente de passer en avant d'une file d'attente à l'entrée d'un bar «after hours» à l'angle des rues Sainte-Catherine Ouest et Saint-Denis à Montréal en exhibant la patch de Rocker qu'il avait obtenu la veille ; à la suite du refus du portier de l'établissement de le laisser passer, il sort une arme à feu et tire dans la ligne d'attente tuant le jeune Marc-Alexandre Chartrand, 17 ans, et blessant Sylvain Mongeau au bras ; le 6 novembre 2001, Benoît Guimond, qui était recherché pour le meurtre du jeune Marc-Alexandre Chartrand, se rend à la police en compagnie de son avocat ; accusé de meurtre non prémédité et de voies de fait grave, Guimond est trouvé coupable le 29 avril 2004 par un jury présidé par le juge Jean-Guy Boilard, puis condamné le 25 mai suivant à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 15 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 14 septembre 2005, la Cour d'appel du Québec casse le verdict de culpabilité parce que selon elle, le juge Boilard a indûment influencé le verdict, puis ordonne la tenue d'un nouveau procès ; le 19 février 2006, un jury le déclare coupable de meurtre non prémédité et Guimond est de nouveau condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération avant d'avoir purgé 15 ans de sa peine derrière les barreaux.

Le 20 octobre 2001, Pierre Dawson, 36 ans, et Sylvie Richard, 33 ans, sont assassinés dans leur résidence du 722, rang Saint-Georges, à L'Ange-Gardien, où ils cultivaient de la marijuana ; les frères Dominique Racine, 25 ans, et Michel Racine, 28 ans, sont accusés de ces meurtres en novembre 2001.

Le 25 octobre 2001, vers 1 h, Louis Sundy, 26 ans, un membre du gang des Bo-Gars, est tué par plusieurs balles dans son automobile sur la rue Andras Drive à Dollard-des-Ormeaux.

Le 4 novembre 2001, le cadavre criblé de balles d'Antoine Germain est trouvé dans son appartement de la rue Alexander à Pierrefonds ; il était connu de la police pour son implication dans le trafic de drogues.

Le 6 novembre 2001, John Kennedy, un sympathisant des Bandidos, est appréhendé alors qu'il essaye de mettre le feu au Pub Jacques-Cartier, un resto-bar situé à l'angle des rues Papineau et Ontario Est ; il avait été surpris par une caméra vidéo alors qu'il mettait le feu dans un immeuble à logement occupé au rez-de-chaussée par la brasserie Régal, rue Centre, dans le quartier Pointe-Saint-Charles à Montréal.

Le 12 novembre 2001, Stéphane Lalonde, 27 ans, un membre full patch des Bandidos, est assassiné près du chalet du lac des Castors, dans le parc du mont Royal ; il portait deux armes chargées à sa ceinture ; la police ne croit pas que ce meurtre soit relié à la guerre entre le gang des Hells-Angels et le gang des Bandidos.

Le 20 novembre 2001, Réal Leroux, un aspirant membre des Bandidos, est accusé du meurtre de Stéphane Lalonde, un membre du même gang ; ce dernier aurait voulu ravir la dulcinée de Leroux.

Le 21 novembre 2001, condamné en décembre 1986 à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération avant d'avoir purgé 25 ans derrière les barreaux, pour sa participation aux meurtres de 5 membre du chapitre North (Laval) affilié aux Hells-Angels, Luc Michaud demande d'être éligible à la libération conditionnelle avant la fin de la période de 25 ans. Le juge coordonnateur de la Cour supérieure, Fraser Martin, décide que le procès de Maurice «Mom» Boucher pour les meurtres des gardiens de prison Diane Lavigne et Pierre Rondeau commencera le 14 janvier 2002 devant le juge Pierre Béliveau ; le 28 novembre 2001, le jury qui a examiné sa demande accorde à Luc Michaud la permission de demander une libération conditionnelle lorsqu'il aura purgé 20 ans de sa peine.

Le 28 novembre 2001, Alain Chénier, 31 ans, de Rivière-des-Prairies (Montréal), aspirant membre des Bandidos est accusé du meurtre de Steve Purdy survenu le 12 août 2001 près du Bar L'Élégance à Buckingham ; Chénier sera trouvé coupable

Le 1 décembre 2001, les membres des Rock-Machine deviennent officiellement des membres à part entière des Bandidos.

Le 6 décembre 2001, Bashir Mazari, 57 ans, est appréhendé dans un bar de la rue Crescent à Montréal, puis est accusé d'être un trafiquant de drogues ; la police le relie à la drogue saisie au port de Montréal les 6 et 24 août précédent ; surveillé par la police, Bashir a été vu en compagnie de caïds de la pègre italienne et de l'Ouest.

Le 8 décembre 2001, les anciens membres des Rock-Machine devenus, le 1 décembre 2000, aspirants membres des Bandidos en deviennent membres à part entière. Alain Brunet est élu président des Bandidos du Canada.

Le 8 décembre 2001, Bernard «Carefree» Rodriguez, 28 ans, et Jason Alexander Forbes, 26 ans, sont assassinés de plusieurs balles tirées par un tueur à gages au Bar Ivoire, rue Notre-Dame Ouest, près de la rue Saint-Ferdinand, dans le quartier Saint-Henri de Montréal ; les victimes avaient des casiers judiciaires pour vols qualifiés et étaient membres d'un gang de rue ; le frère de Rodriguez, Nicolas Rodriguez avait été assassiné par balles le 22 avril 1995 à quelques pas du Bar Ivoire.

Le 18 décembre 2001, Guy Lepage, 54 ans, membre du chapitre des Nomads des Hells-Angels est mis sous arrêt au palais de justice de Montréal ; il est l'objet d'une demande d'extradition de la part de la Drug Enforcement Agency en rapport avec un complot pour faire entrer plus de 1 000 kg de cocaïne en Floride.

Le 19 décembre 2001, Ernest Pitt, arrêté en France le 15 mai précédent, est extradé à Montréal pour y répondre à des accusations de multitudes de complots d'importation et de distribution d'au moins 5,5 tonnes de résine de canabis; il est également accusé d'avoir blanchi 1,5 M $. Son bras droit Nicolas Brizzi, 44 ans, de Lorraine, écope de 8 ans de pénitencier ; Barrie Schwartz, 50 ans, de Montréal, et Louis Nagy, 42 ans, de Sutton, étaient des clients de Pitt.

Le 20 décembre 2001, Stéphane Lagacé, un membre de la section des Rockers des Hells-Angels, est arrêté au bureau de son avocat ; il est par la suite accusé d'avoir agressé un policier du Service de police de la Communauté urbaine dans la nuit du 18 au 19 décembre précédent.

Le 20 décembre 2001, Me Robert Lemieux intente, au nom de Maurice «Mom» Boucher, une action de 30 M $ contre le gouvernement du Québec pour détention illégale et atteinte à la réputation.

Le 20 décembre 2001, les deux propriétaire de l'entreprise de lettrage d'auto Top Design opérant au 3115, rue Sainte-Catherine Est, à Montréal reçoivent plusieurs balles tirées par un ou deux tueurs ; les deux victimes sont reliées au monde des motards criminels.

La période comprise entre 1994 et 2002 est celle au cours de laquelle les Hells Angels et les Rock Machine/Bandidos. s'entretuent pour le contrôle du trafic de drogues au Québec ; plus de 150 personnes ont été tuées au cours de cette guerre entre gangsters.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)