Griffin (John)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 2 février 2003, vers 17 h, Denis Poirier, 38 ans, un revendeur de cocaïne, est abattu de plusieurs balles alors qu'il urinait dans une ruelle située près de l'intersection des rues Atwater et Workman, à proximité de la station de métro Lionel-Groulx à Montréal ; la police croit à un règlement de compte, Poirier devant au delà de 80 000 $ au West End Gang.

Le 6 février 2003, l'ancien boxeur, John Griffin, 46 ans, de l'arrondissement de Notre-Dame-de-Grâce de Montréal, et Earl Roy Harris, 52 ans, sont accusés du meurtre fe John Griffin ; ils sont également accusés d'avoir kidnappé Joseph Besso et Matthew Demaine pour obtenir des renseignements sur Poirier près de deux semaines avant l'assassinat de celui-ci ; en mars 2005, un jury déclare John Griffin coupable du meurtre prémédité de Poirier et le juge James Brunton le condamne à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; Harris est reconnu coupable d'homicide involontaire et il est condamné à 9 ans de prison le 23 mars 2005 ; en mai 2008, la Cour d'appel du Québec ordonne la tenue d'un nouveau procès dans le cas de John Griffin et de Earl Harris parce que le juge Brunton avait permis qu'une preuve de ouï-dire soit utilisée pour éliminer la possibilité que d'autres que Griffin aient pu tuer Poirier dont le style de vie de trafiquant de drogues le rendait susceptible d'être la victime de plusieurs personnes ; le juge aurait aussi erré dans sa description du doute raisonnable dans son adresse au jury ; la Couronne en appelle de cette décision à la Cour suprême du Canada. Le 19 juin 2009, la Cour suprême du Canada renverse la décision de la Cour d'appel et restaure la décision du juge Brunton.
John Griffin est le frère de Richard Griffin. Voir également Guerres des gangs.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)