Godin (Béatrice)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 2 février 2014, vers 8 h 30, la Sûreté du Québec, qui a été appelée à un chalet de Sainte-Croix-de-Lotbinière, y découvre les cadavres de Nancy Samson, 44 ans, et de Benoît Daigle, 39 ans. S'étant rendue à une résidence située dans la municipalité de Saint-Isidore et habitée par Martin Godin, la police y a trouvé le cadavre de Médora Godin, 13 ans ; elle a trouvé Béatrice Godin, 11 ans, et Martin Godin, 54 ans, tous deux grièvement blessés. Nancy Samson, une préposée aux bénéficiaires dans le secteur Charny de Lévis était la mère divorcée de Médora Godin et de Béatrice Godin ; Benoit Daigle, un travailleur en soudure, était le nouveau conjoint de Nancy Samson ; l'ex conjoint de celle-ci, Martin Godin, un éleveur de chiens, serait parti de sa résidence de Saint-Isidore et se serait rendu à Sainte-Croix-de-Lotbinière où il aurait abattu Benoît Daigle et étranglé Nancy Samson, puis il serait revenu à sa résidence de Saint-Isidore et aurait fait feu sur ses deux filles Médora et Béatrice Godin avant de retourner l'arme contre lui ; Médora Godin est décédée et Béatrice Godin est gravement blessée. Béatrice Godin et Martin Godin sont soignés à l'hôpital où l'on craint pour leur vie. Le 5 février 2014, La Sûreté du Québec confirme que Béatrice Godin est décédée ; Martin Godin décède le 23 février 2014.

C'est Nancy Samson qui a appelé la police en signalant le 911 avant de mourir.
Monsieur Yan Chenel qui a loué sa maison de Saint-Isidore à la famille de Martin Godin dit que Monsieur Godin était un homme très croyant qui avait un problème de santé mentale ; il ne dormait pas la nuit ; mais, le jour, il dormait jusqu'à 15 h. Il semble que lorsque Godin a appris qu'il y avait un autre homme dans la vie de son ex-épouse, il a perdu les pédales et a commis l'irréparable.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)