Gély (Jean ; dit Laverdure)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire né vers 1639 dans la paroisse Notre-Dame-du-Bourg de Rabastens (Tarn, Languedoc, France).

Arrive en Nouvelle-France en septembre 1665 comme caporal de la compagnie de Monteil du régiment du Poitou.
En 1669, Michel Gamelin lui concède un lot dans la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pérade (33).
Père de la lignée Gély/Turbar d'Amérique.
Épouse Ursule-Madeleine Turbar à Québec en 1667 ; de cette union sont issus François Gely (marié à Marie-Anne Langelier), Jeanne Gély (mariée à Jean Marchet), Françoise Gély (mariée à Étienne Barillon), Jean-Adrien Gély (marié à Geneviève Samson), Jeanne-Ursule Gély (mariée à Jean Dauphin) et Marie-Angélique Gély (mariée à Étienne Gagné).
Décès avant 1694 à L'Ancienne-Lorette.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)