Fraternité des policiers de Montréal (syndicat)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1892
Fondation de l'Association de bienfaisance et de retraite de la police de Montréal.
1903
Fondation de l'Association athlétique amateure de la police de Montréal.
1918
(10 septembre) Fondation de l'Union fédérale des policiers, no 62 affiliée au Congrès des métiers et du travail du Canada.
(12 décembre) Grève des policiers, des pompiers, des employés de l'incinération et de l'aqueduc de Montréal. Les policiers demandent des augmentations de salaire et constent le congédiement de 3 des leurs. La ville de Montréal est alors sous la tutelle d'une Commission administrative instituée pour mettre de l'ordre dans les finances.
1940
Le premier syndicat de policiers disparaît faute de membres.
1943
Fondation du Comité social de la police de Montréal par l'agent Gildas Galarneau. (Décembre) Déclenchement d'une grève générale des employés municipaux, des policiers et des pompiers.
1944
(4 février) Fondation de la Fraternité canadienne des policiers constituée de 27 corps de police dont celui de Montréal.
1945
Fondation de la revue L'Agent de police et de la Caisse d'économie des policiers.
1950
Adoption de la Loi de l'ordre public qui interdit aux policiers de s'affilier entre eux. (3 avril) La Fraternité canadienne des policiers, section Montréal, se conforme à une nouvelle loi provinciale interdisant à une association de policiers de représenter tout autre policier que ceux qui sont à l'emploi de la municipalité dont elle représente les policiers. La Fraternité des policiers de Montréal est fondée, puis reconnue officiellement par la Commission des relations ouvrières du Québec le 13 juin suivant.
1951
(5 juin) Signature de la première convention collective par la Fraternité des policiers de Montréal.
1969
(7 octobre) Importante grève générale des policiers et pompiers de Montréal.
1970
Création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM.
1972
(1 janvier) Intégration des corps de police des municipalités de la Communauté urbaine de Montréal-CUM.
1974
(25 septembre) La Fraternité des policiers de Montréal devient la Fraternité des policiers de la Communauté urbaine de Montréal-CUM.
2012
(Été 2012) Madame Trudeau refuse de quitter son poste de présidente après un vote fortement majoritaire, mais symbolique, tenu par 90 représentants syndicaux de la Fraternité lui eut montré la sortie.
2013
6 février) Le quotidien The Gazette rapporte que Madame Lyne Trudeau, la première femme élue au comité de direction de la Fraternité est destituée par jugement de la cour supérieure du Québec ; cette action a suivi une décision de destitution prononcée par la Fraternité. Madame Trudeau aurait agi de façon irréfléchie, égoïste et vindicative et se serait embarquée dans une guérilla de pouvoirs politiques avec les dirigeants, les cadres et employés de la Fraternité.

  • Présidents


Comité social de la police de Montréal

1943Galarneau, Gildas




Fraternité canadienne des policiers

1943-1947Lavigueur, Roger
1947-1950Lapointe, Jean-Paul




Fraternité des policiers de Montréal

1950-1966Lapointe, Jean-Paul
1964-1965Couturier, Paul
1965-1969Picard, Jean-Paul
1969-1975Marcil, Guy
1975-1976Custeau, Gilbert
1976-1981Masse, Gilles
1981-1982Fleurent, Claude
1982-1985Allard, Michel
1985-1988Simard, Louis
1988-1998Prud'Homme, Yves
1998-2001Simoneau, Alain
2001-2005Painchaud, Georges
2005-Francoeur, Yves




Outils personels

Publicité

(Annonces   .)