Fournier (Jules)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Études au Séminaire de Valleyfield.
Journaliste à La Presse (1903-1904).
Courriériste parlementaire et rédacteur politique (1904-1908), puis directeur (1908-1910) du journal Le Canada.
Correspondant du journal La Patrie en Europe (1910-1911).
Fondateur et directeur de l'hebdomadaire L'Action (1911-1916).
Traducteur au Sénat (1917-1918).
Fait paraître à la une du Nationaliste sous le titre La Prostitution de la justice un article qui disait des juges François-Xavier Lemieux et François Langelier : «Ils ont apporté sur le banc, avec leur étroitesse de vues et leurs prétentions, toutes leurs vieilles passions politiques» ; il est condamné à 3 mois de prison pour mépris de cour par le juge François Langelier le 12 juin 1909.
Décès en 1918.

  • Publications - Liste partielle


Le Crime de Lachine (roman, publié en feuilletons par le journal Le Canada, 1905-1906)
Souvenirs de prison (préfacé par Oliar Asselin, 1910)
Lettres de France (1912, réédition en 2004)
Anthologie des poètes canadiens (Granger et Frères, 1920)
Mon encrier (recueil d'études et d'articles préfacé par Olivar Asselin, posthume, Fides, 1922 ; Bibliothèque québécoise).

  • Distinctions -


Le Conseil de la langue française-CLF institue le prix Jules-Fournier en son honneur en 1981.

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
Jules Fournier, biographie et textes choisis (Alonzo Leblanc, Éditeur officiel du Québec, 1980).
Dictionnaire des intellectuels.les au Québec (Yvan Lamonde, Marie-Andrée Bergeron, Michel Lacroix et Jonathan Livernois, 2017)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)