Fortin (Pierre-Étienne)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (médecin, chirurgien, écologiste) né en 1823 dans la seigneurie de Verchères (77).

Études au Collège de Montréal et à la McGill University.
Médecin à Grosse-Île, il y contracte le typhus lors de l'épidémie de 1847-1848, ce qui le contraint à abandonner la médecine ; devient le premier magistrat responsable des pêches dans le golfe du Saint-Laurent (1852-1867) ; à ce titre, il innove dans la protection de l'environnement, la recherche faunique et la protection des droits des pêcheurs canadiens.
Député du Parti conservateur du Québec-PCQ de Gaspé à l'Assemblée législative du Québec-ALQ (1867-1878).
Député du Parti conservateur de Gaspé à la Chambre des communes-Cdesc (1867-1874 et 1878-1887).
Commissaire des Terres de la Couronne (1873-1874) dans le cabinet de Gédéon Ouimet.
Orateur (président) de l'Assemblée législative du Québec-ALQ (1875-1876).
Président fondateur de la Société de géographie de Québec (1877).
Sénateur du Parti conservateur de la division de Kennebec (1887-1888).
Neveu de Ludger Duvernay.
Décès en 1888 à La Prairie.

  • Distinctions -


Le nom du canton Fortin proclamé en 1920 et situé au nord-ouest de la municipalité de Percé dans la région de la Gaspésie honore sa mémoire.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)