Fortin (Marc-Aurèle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)

Élève de Suzor Côté et d'Edmond Dyonnet.
Participe au Salon du printemps de l'Art Association of Montreal de 1911 à 1954.
Souffrant de diabète sévère, amputé et aveugle, il cesse de peindre plusieurs années avant sa mort.
Fils de Thomas Fortin.
Décès en 1970 (2 mars) au sanatorium de Macamic, Abitibi.

  • Oeuvres -


Le Musée des beaux-arts de Montréal lui consacre des expositions en 1932, 1943 et 1954.
En 1974, René Buisson, aidé de Jean Lapointe, du frère de ce dernier, Gabriel Lapointe, et de Jacqueline Sabourin, met sur pied la Fondation Marc-Aurèle-Fortin dans le but de faire la promotion de l'oeuvre du peintre.
En 1984, sur la rue Saint-Paul dans le Vieux-Montréal, la Fondation Marc-Aurèle-Fortin ouvre un musée exposant les oeuvres, documents d'archives et objets ayant appartenu à l'artiste.
En 2007, la Fondation Marc-Aurèle-Fortin cède sa collection au Musée des beaux-arts de Montréal-MBAM qui lui consacre l'une de ses salles à partir du 27 avril 2007.
En 2011, le Musée national des beaux-arts du Québec à Québec présente une rétrospective d'une centaine de ses oeuvres intitulée Marc-Aurèle Fortin. L'expérience de la couleur.

  • Distinctions -


Prix Jessie Dow décerné par The Art Association of Montréal (1938).
Médaille de bronze à la Foire mondiale de New York (1939).
Membre associé de l'Académie royale canadienne-ARC (1942).
Le boulevard Marc-Aurèle-Fortin de Montréal honore sa mémoire.

  • Bibliographie -


Marc-Aurèle Fortin, l'homme à l'oeuvre (essai, Guy Robert, Stanké, 1976).
Fortin. L'Oeuvre et l'homme (Guy Robert, Éditions France-Amérique, 1982).
Marc-Aurèle Fortin. L'expérience de la couleur (textes de Michèle Grandbois, textes de Richard Foisy, Sarah Mainguy, François-Marc Gagnon et Esther Trépanier, Éditions de l'Homme, 2011).
Les rues de Montréal - Répertoire historique (Ville de Montréal, Méridien, 1995)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)