Fort-Lennox (lieu historique)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1759 Construction du fort sur l'Île-aux-Noix par les Français.
1760 Les Français cèdent le fort de l'Île-aux-Noix aux Anglais.
1775 Le Fort est pris par les Américains qui l'utilisent comme base par les généraux Philip Shuyler et Richard Montgomery pour leurs attaques sur Montréal et Québec.
1776 Les Américains séjournent sur l'île-aux-Noix pendant leur retraite ; l'armée américaine passe 10 jours sur l'île où 900 soldats meurent et sont inhumés dans deux fosses communes
1778 Les Britanniques construisent un nouveau fort qu'ils baptisent Fort of Isle-aux-Noix.
1812-1814 Durant la guerre de 1812-1814, les Britanniques utilisent l'île pour ravitailler leurs troupes en opération contre les Américains sur le lac Champlain ; les Britanniques aménagent un chantier naval su l'île ; le premier navire qu'ils y construisent est une frégate appelée HMS Confiance dotée de 36 canons.
1819-1829 Construction d'un fort par les Anglais sur les vestiges du fort français de 1759, afin de parer à une éventuelle invasion par les États-Unis ; ils l'appellent Fort Lennox.
1870 Départ des Britanniques et remise du fort au ministère de la Milice et de la Défense du Canada.
1941-1945 Utilisation du fort comme camp de réfugiés juifs au cours de la Deuxième Guerre mondiale - 1939-1945 ; parce qu'ils étaient allemands ou autrichiens et que les alliés croyaient qu'il y avait des espions allemands parmi eux, les Juifs furent d'abord considérés comme ennemis jusqu'à ce qu'ils soirnt considérés comme réfugiés ; ces Juifs avaient trouvé asile en Angleterre où ils furent arrêtés ; puis, l'Angleterre convainquit le Canada de les recevoir ; ils furent internés su Nouveau-Brunswick, en Ontario et au Québec en même temps que des réfugiés politiques et, dans certains camps de concentration avec des prisonniers nazis.

  • Attraits :


Toutes les composantes du fort ont été conservées dont la poudrière, le corps-de-garde, les casernes et l'arsenal, ainsi que le fossé large de 18 m et profond de 5 m creusé en 1759.

  • Toponymie -


Lennox rappelle le souvenir de Charles Gordon Lennox, duc de Richmond.

  • Repères géographiques -


Sur l'extrémité sud de l'île aux Noix, au milieu de la rivière Richelieu.
Au sud de Saint-Jean-sur-Richelieu.
Région touristique de la Montérégie.
Carte 9.
Carte 9 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)