Drainville (Bernard)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Journaliste né en 1963 à l'Île-Dupas.

Études à l'Université d'Ottawa et à la London School of Economics.
Président de la Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa (1984-1985).
Bourse du Commonwealth (1988).
Journaliste (1989-1998), correspondant parlementaire à Ottawa (1998-2001).
Correspondant en Amérique latine (2001-2003), animateur de La Part des choses (2003-2006), puis chef du bureau de CBC/Radio-Canada à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (2006-2007).
Député du Parti québécois-PQ de Marie-Victorin à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (2007-2016).
Ministre des Institutions démocratiques et de la participation citoyenne et ministre responsable de la région de la Mauricie dans le cabinet de Pauline Marois (2012-).
Ministre responsable de la région de la Mauricie (2012-).
La réaction de la députée de Champlain, Noëlla Champagne, ne se fait pas attendre ; elle est outrée que la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec ne compte aucun ministre et que le ministre responsable, Bernard Drainville est député d'un comté de la Montérégie et réside à Québec. Madame Marois enlève cette responsabilité à Drainville et la confie au député de Johnson, Yves-François Blanchet, le whip des députés du PQ à l'Assemblée nationale. Nota : le whip siège au conseil des ministres.
Le 10 septembre 2013, M. Drainville dépose à l'Assemblée nationale un projet de Charte des valeurs québécoises.
En vertu de ce projet, il serait interdit aux fonctionnaires, employés d'hôpitaux ou de municipalités, de commissions scolaires, d'écoles privées subventionnées et de cégeps, aux juges, policiers et gardiens de prison d'arborer des signes ostentatoires de leur appartenance religieuse (turban sikh, croix chrétienne moyen ou grand format, kippa, niqab, hijab). Les ex-juges de la Cour suprême du Canada, Claire L'Heureux-Dubé et Louise Arbour offrent des opinions opposées sur ce projet de loi qui «meurt au feuilleton lorsque le gouvernement convoque les élections générales provinciales.
Réélu aux élections générales provinciales du 7 avril 2014.
Candidat à la direction du Parti québécois-PQ (2015).
Le 22 avril 2015, il retire sa candidature et annonce son appui à la candidature de Pierre Karl Péladeau à la direction du Parti québécois-PQ.
Le 8 août 2016, Le Journal de Montréal (page 39) annonce que Monsieur Drainville est embauché pour remplacer Nathalie Normandeau congédiée à la suite de ses démêlés avec la justice ; il coanimera une émission avec Éric Duhaime à la station de radio FM93 au milieu du mois d'août 2016, et l'émission La Joute au réseau LCN avec Paul Larocque et Luc Lavoie à compter du 6 septembre 2016 à 16 h.

  • Distinctions -


Prix Judith-Jasmin de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec-FPJQ (1997).
Prix de journalisme d'Amnistie Internationale (2002).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)