Dorion (Jean-Baptiste-Éric)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de lettres (journaliste) et agriculteur né en 1826 dans la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pérade (33)*. Son tempérament bouillant lui vaut le surnom d'«Enfant terrible». Membre fondateur de l'Institut canadien de Montréal-ICM en 1844. En 1847, il fonde, avec Joseph Doutre, le journal L'Avenir pour défendre les principes libéraux, la séparation de l'Église et de l'État, l'abolition de la dîme et de la tenure seigneuriale, le rappel de l'Acte d'union et l'annexion aux États-Unis ; le journal cesse de paraître en 1852. Député de Drummond-Arthabaska à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni-CACU (1854-1857 et 1861-1866). Dorion se retire dans une localité qu'il nomme L'Avenir. Il fonde le journal Le Défricheur en 1862. Fils de Pierre-Antoine Dorion. Frère d'Antoine-Aimé Dorion et de Wilfrid Dorion. Petit-fils de Pierre Bureau. Décès en 1866 à L'Avenir.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)