Dessau Inc. (entreprise commerciale)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Fondée à Laval par les ingénieurs Jean-Paul Desjardins et Paul-Aimé Sauriol sous le nom de Desjardins et Sauriol qui abrègera son nom à Dessau.

La Compagnie Realis Construction appartenant au Groupe Dessau est retenue par la Compagnie Sodem pour construire un complexe de piscines à Saint-Léonard.



Sa filiale Groupe Gauthier Biancamano Bolduc-GGBB est chargée d'analyser les soumissions des aspirants constructeurs du projet Faubourg Contrecoeur.



  • Éphémérides -


1954
Fondation de la firme d'ingénierie Stantec en Alberta.
1957
Paul-Aimé Sauriol et Jean-Claude Desjardins fondent une firme d'ingénieurs conseils à Laval sous le nom de Desjardins-Sauriol, ingénieurs-conseils. La firme dirige la construction de l'Autoroute des Laurentides, de l'échangeur Turcot, du pont Pie-IX et du Stade olympique. La firme travaille aussi à la baie James et à la construction d'une route de 700 km au Zaïre.
1970
La société conçoit la route entre Matagami et la baie James 725 km de longueur.
1992
Jean-Pierre Sauriol et Rosaire Sauriol, les fils de Paul-Aimé Sauriol prennent la tête de la firme.
1998
Dessau acquiert la firme Soprin et devient Dessau-Soprin
2000
La société Dessau-Soprin obtient le contrat de gestion de la construction de l'autoroute trans-algérienne.
2003
La firme ouvre un bureau en Algérie.
2004
La firme acquiert une entreprise chilienne.
2005
La filiale Sogep (détenue avec Jean-Jacques Rainville, associé de Dunton Rainville, avocats de Laval et Jean Battah, président de la firme de relations publiques Octane Stratégie Inc.) obtient un contrat de l'arrondissement Saint-Léonard de Montréal pour la gestion des parcs, pavillons et courts de tennis ; la valeur du contrat d'une durée de 20 ans octroyé au plus bas soumissionnaire après demandes de soumissions publiques est de 32 millions $ ; le maire de l'arrondissement est Frank Zampino.
2006
La Compagnie Simard & Beaudry se joint à Dessau pour fonder la Compagnie GéniEau qui obtiendra le contrat d'installation des compteurs d'eau de la ville de Montréal au prix de 355,8 millions $.
La Société d'urbanistes conseils, Groupe Gauthier Biancamano Bolduc-GGBB, filiale de la firme d'ingénierie Dessau est mandatée pour élaborer le plan de mise en oeuvre du projet Faubourg Contrecoeur.
Groupe Gauthier Biancamano Bolduc-GGBB est chargée d'analyser les soumissions des aspirants constructeurs du projet Faubourg Contrecoeur.
La filiale LVM-Technisol de Dessau obtient le contrat pour étudier la décontamination des sols du projet Faubourg Contrecoeur développé par Antonio Accurso.
2007
La société reçoit le mandat de gérer la construction de la Grande Mosquée (120 000 pèlerins) comprenant un minaret de 300 m de hauteur, des installations culturelles (3 bibliothèques, un amphithéâtre et des laboratoires), un hôtel de 300 chambres et un centre commercial, des restaurants et parcs au bord de la baie d'Alger en Algérie.
(27 septembre 2007) La société annonce qu'elle opérera désormais sous le nom de Dessau Inc.
2008
La firme acquiert la compagnie Verreault Construction.
2009
La firme acquiert des laboratoires de géotechnique en Ontario.
La firme engage Frank Zampino, ancien président du Comité exécutif de Montréal.
(29 juin 2009) Le directeur général de l'arrondissement de Saint-Léonard dépose un rapport qui déclare légal l'octroi de ce contrat à Sogep.
La Compagnie Realis Construction appartenant au Groupe Dessau est retenue par la Compagnie Sodem pour construire un complexe de piscines à Saint-Léonard.
(22 octobre 2009) Il est révélé que Dessau et BPR ont contribué finncièrement à l'Équipe Labaume du maire de Québec, Régis Labaume.
2010
Le 8 septembre 2010, il est révélé qu'une dizaine d'agents de l'escouade Marteau ont perquisitionné pendant une dizaine d'heures dans les bureaux de Plania à la recherche de documents concernant le Faubourg Contrecoeur.
Le 23 décembre 2010, la société annonce l'acquisition de Atkinson, Davies Inc. une firme de London, Ontario, spécialisée en ingénierie géotechnique et environnemental, et l'acquisition de Premier/Levaque, une firme de Milton, Ontario, spécialisée en toiture et recouvrement.
2011
Le 1er février 2011, la société annonce l'acquisition de la firme Calgary's Highway Technical Engineering Services (bureaux à Calgary, Edmonton, Kamloops, Cranbrook et Yellowknife au Canada et American Fork, Utah, aux États-Unis).
Le 3 février 2011, la société acquiert la société Merlex Engineering de Northbay (Ontario).
2012
En décembre 2012, l'Assemblée nationale du Québec adopte la Loi sur l'intégrité des marchés publics et crée le Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics-RENA
2013
En Mars 2013, comparaissant devant la Commission Charbonneau, Rosaire Sauriol, vice-président de la firme pour l'Amérique latine, avoue que des employés de la firme ont versé illégalement près d'un million $ au Parti libéral du Québec et au Parti québécois entre 1998 et 2012 ; il confesse avoir financé la prise de pouvoir et la réélection de nombreux maires et avoir participé à un système de collusion, puis, le 25 mars 2013, annonce sa démission de son poste à la firme.
Le 9 mai 2013, sept personnes sont appréhendées par la police à Laval dont Rosaire Sauriol et Serge Duplessis.
Le 12 juin 2013, Jean-Pierre Sauriol, le frère de Rosaire Sauriol, démissionne comme président et chef de l'exécutif de Dessau.
Le 18 juin 2013, Patrice Laporte, vice-président construction en Ontario de Dessau est suspendu après que son nom eut été mentionné dans les documents d'accusation du maire de Montréal, Michael Applebaum qui a été arrêté le 7 juin 2013.
Le 21 juin 2013, à la suite d'une recommandation de l'Unité permanente anti corruption UPAC, l'autorité des marchés financiers inscrit les noms de Dessau et Verreault sur la liste des entreprises qui ne pourront obtenir et exécuter des contrats publics d'une valeur de 40 M $ et plus au Québec pendant 5 ans, soit jusqu'au 21 juin 2018 ; les contrats publics comprennent ceux octroyés par les municipalités, commissions scolaires, Hydro-Québec et autres organismes publics du Québec le tout en vertu de la Loi sur l'intégrité des marchés publics adoptée par l'Assemblée nationale en décembre 2012.
Le 2 juillet 2013, le quotidien La Presse rapporte que la firme LVM (Laboratoires Ville-Marie) spécialisés dans l'analyse des sols, l'ingénierie des matériaux, le contrôle de la qualité du béton, du bitume ou d'autres matériaux utilisés sur les chantiers de construction), la plus importante filiale de Dessau pourra continuer à soumissionner des contrats publics des municipalités et du gouvernement même si sa société mère a été placée sur la liste noire de l'Autorité des marchés financiers ; la liste noire est celle qui énumère les entreprises qui ont échoué au test de probité de l'Unité permanente anticorruption-UPAC. Par contre, la Ville de Montréal a décidé de ne plus faire affaires avec Dessau ni avec ses filiales, y compris LVM.
Le 23 juillet 2013, le quotidien Le Devoir rapporte que la fliale LVM de Dessau a été choisie par le Gouvernement fédéral pour exécuter les études géotechniques en vue de la construction d'un nouveau pont entre Montréal et la rive sud du Saint-Laurent non loin de l'actuel pont Champlain qui sera abandonné à cause de sa vétusté et de son état délabré.
En août 2013, le quotidien La Presse révèle que l'entreprise de construction Verreault, une filiale de Dessau était inscrite au Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics et qu'elle devait se retirer de deux importants contrats publics totalisant 225 millions $ à Sorel-Tracy.
Le 15 novembre 2013, le Secrétariat du Conseil du trésor du Québec annonce que la compagnie Verreault Construction n'est plus inscrites au Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics-RENA
Le 28 novembre 2013, le Secrétariat du Conseil du trésor du Québec annonce que Dessau est retirée du Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics et est dès lors autorisée à travailler sur des projets de travaux publics au Québec.
2014
Le 24 septembre 2014, la compagnie albertaine Stantec annonce qu'elle va acquérir les activités canadiennes de Dessau.
Le 12 décembre 2014, WSP Global (ex Genivar) achète Dessau-Colombie (415 employés) pour environ 30 millions $.
Le 12 décembre 2014, la compagnie albertaine Stantec annonce qu'elle a acquis les activités canadiennes de Dessau au prix d'environ 100 millions $ ; Stantec devient ainsi la deuxième plus importante firme d'ingénierie au Canada. Madame Isabelle Jodoin ancienne présidente directrice générale de Dessau devient vice-présidente principale responsable de Stantec au Québec.
La firme a des bureaux au Québec, en Algérie, au Costa Rica, au Pérou, en République dominicaine et à Trinidad-et-Tobago.
La firme adopte le nom de Plania.

N.B.
La Société d'urbanistes conseils, Groupe Gauthier Biancamano Bolduc-GGBB, filiale de la firme d'ingénierie Dessau, est sévèrement réprimandée pour sa gestion du projet Faubourg Contrecoeur pour lequel elle avait été mandatée en 2006 pour en élaborer le plan de mise en oeuvre ; on reproche à GGBB d'avoir mal révisé son plan d'affaires, d'avoir fait des erreurs et omissions coûteuse (14,7 millions $) et d'avoir détruit, sans la permission de la Société d'habitation et de développement de Montréal-SHDM, des documents importants appartenant à cette dernière, notamment des propositions d'entrepreneurs reçues en réponse à un appel de qualification ; le vérificateur de la ville de Montréal avait alerté la Sûreté du Québec à ce sujet.
La filiale LVM-Technisol de Dessau obtient le contrat pour étudier la décontamination des sols du projet Faubourg Contrecoeur développé par Antonio «Tony» Accurso.

En 2015, les principaux actionnaires de la firme Stantec sont Fidelity Investment (10 %), Banque de Nouvelle-Écosse (6 %), Jarislowsky Fraser (5 %), Mawer Investment Management (4 %) et Banque royale du Canada (3 %).
En novembre 2015, la firme remet 40 000 $ au Gouvernement du Canada pour des dons politiques illégaux qu'elle a versés entre 2005 et 2006 au Parti libéral du Canada-PLC et au Parti conservateurdu Canada-PCC par l'entremise de prête-noms. Normallement, les dons illégaux sont remis au donateur, mais dans l'rntente conclue entre Dessau et le commissaire aux élections fédérales, Dessau accepte que la somme soit remise au Gouvernement du Canada (La Presse, 7 novembre 2015, page A26)
En juillet 2016, Patrice Laporte de la firme Dessau reconnaît sa culpabilité devant le conseil de discipline de l'Ordre des Ingénieurs du Québec-OIQ d'avoir versé un montant de 25 000 $ à titre d'avantage, ristourne ou commission, en vue d'obtenir un contrat lucratif de la Ville de Montréal. Le 5 octobre 2016, le Journal de Montréal rapporte que l'ingénieur Patrice Laporte est radié pendant 6 mois de l'Ordre des ingénieurs du Québec-OIQ pour avoir versé un pot-de-vin de 25 000 $ afin d'obtenir un contrat de la Ville de Montréal.
Le 5 juin 2017, Serge Duplessis, 63 ans, ex vice-président de la firme, est radié à vie de la profession par la Corporation des ingénieurs du Québec pour avoir contribué à des systèmes de collusion dans trois grandes villes du Québec. Ilest radié pour avoir mis en lplace des systèmes de partage de contrat pour contourner lrd ptocessus d'appel d'offres à Montréal, Saint-Jérôme et Laval. Il a aussi été reconnu coupable dMavoir contrevenu à plusieurs articles du Code de déontologie des ingénieurs entre 2003 et 2009, notamment ceux relatifs au manque d'intégrité, à l'usage de procédés malhonnêtes ou douteux et aux situtions de conflits d'intérêts. En mai 2017, Duplessis avait échappé à des accusations de corruption à Mascouche en invoquant l'arrêt Jordan qui prévoit un délai maximal pour subir un procès. Il a aussi demandé un arrêt de procédures concernant des accusations de fraude et de corruption à la Ville de Laval ; ce procès devait débuter en septembre 2017.
Le 20 février 2019, la firme accepte de payer 1,9 million $ en règlement de l'accusation de truquage d'offres (bid rigging) de contrats publics au Québec entre 2003 et 2011 qui pesait contre elle.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)