Cormier (Ernest)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (architecte et ingénieur) et artiste (aquarelliste) né en 1885 (5 décembre 1885) à Montréal.

Fils du docteur Isaïe Cormier et de Malvina Généreux.
Époux de Clorinthe Perron.
Études à l'École polytechnique de Montréal (génie civil) et à l'École des beaux-arts de Paris (architecture)
Boursier Jarvis du Royal Institute of British Architects, il étudie au British School de Rome (1914-1916).
Deuxième diplômé canadien de l'École des beaux-arts de Paris (1918).
Associé de J.-Omer Marchand (1918-1922).
Études à l'École polytechnique de Montréal-ÉPM et à l'École nationale des beaux-arts de Paris.
Rentrés à Montréal, son épouse décède en 1918 de la grippe espagnole.
Travaille d'abord comme ingénieur à la compagnie Dominion Bridge de Lachine.
Professeur à l'École polytechnique de Montréal-ÉPM (1921-1954).
Avait un atelier au 3460, rue Saint-Urbain à Montréal ; cet atelier a été acquis par la Société québécoise.
Décès en 1980.

  • Oeuvres -


Nouveau Palais de Justice (Montréal, rue Notre-Dame Est, 1922-1925, avec Louis-Auguste Amos et Charles Jewett Saxe), transformé en 2003 pour devenir le siège de la Cour d'appel du Québec
Ancienne École des beaux-arts (Montréal, actuellement le Pavillon des Arts de l'UQAM, avec J.-Omer Marchand)
Église Saint-Marguerite-Marie-Alacoque (Montréal, rue Ontario Est, près de l'avenue De Lorimier, style roman, 1924-1925)
Reconstruction de l'hôtel de ville de Montréal, avec J.-L.-D. Lafrenière, J.-Omer Marchand, Dalbé Viau, Louis-Alphonse Venne, Louis Parant, Louis-Auguste Amos (1922-1926)
Nouveau palais de justice de Montréal, rue Notre-Dame Ouest (1922-1926) avec les architectes Louis-Auguste Amos et Charles J. Saxe devenu l'édifice Ernest-Cormier peu après le décès de Monsieur Cormier en 1985
Le pavillon principal de l'Université de Montréal (Montréal, sur le boulevard Édouard-Montpetit, 1926-1943)
Portes de l'édifice de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York (1947)
L'édifice de la Cour suprême du Canada à Ottawa.
L'édifice de la Cour d'appel du Québec à Montréal.
Les portes d'entrée de l'édifice de l'Organisation des Nations Unies-ONU à New York
Sa résidence (1930-1931) du 1418, avenue des Pins Ouest appartient en 2002 aux héritiers de Pierre Elliott Trudeau qui l'a habitée pendant les dernières années de sa vie.
Son atelier de la rue Saint-Urbain est mis en vente par la Ville de Montréal en 2015.

  • Distinctions -


Prix ACFAS Urgel-Archambault (1953).
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (1974).
Le nom de l'esplanade Ernest-Cormier située en face du Centre canadien d'architecture-CAC honore sa mémoire.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)