Clercs de Saint-Viateur c.s.v. (communauté religieuse de prêtres)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1831 Fondation de la communauté à Vourles (Lyon, France) par l'abbé Jean-Louis-Marie-Joseph Querbes.
1847 Invitée par Mgr Ignace Bourget, la communauté dirigée par le père Étienne Champagneur s'établit à Joliette avec l'aide de Barthélemy Joliette.
1850 Fondation du Collège de Rigaud (qui deviendra le Collège Bourget).
1853 Fondation de l'Institut des sourds-muets sur le côteau Saint-Louis.
1856 La communauté prend charge de l'enseignement aux garçons à Boucherville.
1867 Les Clercs de Saint-Viateur prennent charge de la paroisse du Saint-Enfant-Jésus-du-Mile-End.
1896 La communauté dirigée par le père Ducharme installe sa direction provinciale à Outremont.
1897 La communauté abandonne l'enseignement à Boucherville.
1890 Le père Lajoie est élu supérieur général de la communauté.
1899 La communauté reprend l'enseignement à Boucherville.
1902 Les Clercs de Saint-Viateur fondent la paroisse Saint-Viateur à Outremont.
1951 La communauté abandonne l'enseignement à Boucherville.
2000 Oeuvrait dans les institutions et localités suivantes : maison provinciale, noviciat et scolasticat, institut des sourds, école Lucien-Pagé annexe et paroisse Saint-Viateur, à Montréal ; Institut Louis-Braille, à Longueuil ; paroisse Saint-Louis, à Boucherville; paroisse Saint-Julien, à Lachute ; collège Bourget, paroisse Sainte-Madeleine, scolasticat et École normale Saint-Viateur, à Rigaud ; paroisse Saint-Malachie, à Ormstown ; institut des sourds, à Charlesbourg ; Centre Champagneur et paroisse du Christ-Roi, à Joliette ; collège Champagneur, à Rawdon ; maison provinciale et paroisse Saint-Viateur, à Amos ; paroisse Sainte-Claire, à Colombourg ; paroisse Saint-Camille, à Villebois (Baie-James) ; paroisse Saint-Simon, à Trécesson ; paroisse du Sacré-Coeur, à Matagami; paroisse Saint-Isidore, à Val-Senneville ; paroisse Saint-Rémi-de-Métis, à Price ; paroisse Saint-Elzéar, à Saint-Elzéar.
2013
(1er février) Un groupe de sourds et muets (au moins 60 personnes) qui ont été pensionnaires à l'institut des Sourds et Muets de Montréal dirigé par les Clercs de Saint-Viateur intente un recours collectif pour abus sexuels subis de la part des membres de cette communauté alors qu'ils étaient pensionnaires à l'Institut. Le recours mentionne les noms de 28 prêtres qui auraient commis ces abus à l'endroit de l'un ou l'autre des pensionnaires de l'institution entre 1940 et 1982.
(29 juin 2013) Le quotidien La Presse révèle que les clercs Gérard Whissel, 74 ans, Laurent Madore, 76 ans et Georges Montpetit, 81 ans, qui sont accusés d'agression sexuelle sur un enfant de moins de 16 ans subiront séparément leur procès au palais de justice de Valleyfield en septembre et novembre 2013 sous des accusations d'attentats à la pudeur, grossière indécense comme le stipulait le Code criminel du Canada à l'époque de ces crimes ; ces crimes sont aujourd'hui regroupés sous le titre d'agression sexuelle ; Whissel a été enseignant et directeur pendant 30 ans du Collège de Rigaud, une école mixte de niveau primaire et secondaire ; Whissel a été économe de la congrégation vers la fin des années 2000 ; les trois hommes avaient été arrêtés en 2011 ; la victime avait porté plainte en 2010.
2015
(6 novembre 2015) Une entente hors cour entre la communauté des Clercs de Saint-Viateur et le Centre de la communauté sourde du Montréal métropolitain met fin au recours collectif intenté en 2013 contre la communauté ; en vertu de cette entente la Communauté versera 20 millions $, alors que l'institut Raymond-Dewar (qui a succédé aux Clercs de Saint-Viateur en 1984) versera 10 millions $ ; ce sera donc 30 millions $ que se partageront les quelque 150 victimes.
2015
(18 février 2016) The Gazette publie les noms des clercs (prêtres ou frères) qui sont accusés d'avoir entre 1940 et 1982, abusé sexuellement d'élèves sous leur protection à l'institut des sourds et muets de Montréal (boulevard Saint-Laurent). Il s'agit de :

Frère Paul Allard (5 victimes)
Frère Jean-Jacques Archambault (6 victimes)
Frère Gérard Barette (7 victimes)
Frère Bélanger (2 victimes)
Frère Ronald Bélisle (1 victime)
Frère Edgard Bernard (5 victimes)
Frère Robert Bérubé (2 victimes)
Frère Léopold Bourguignon (3 victimes)
Frère Robert Casey (4 victimes)
Frère Clermont Champage (3 victimes)
Frère Jacques Deslauriers (3 victimes)
Frère Jacques Deslongchamps (2 victimes)
Frère Hector Dugas (3 victimes)
Dussault (2 victimes)
Frère Viateur Gervais (7 victimes)
Frère Aimé Grégoire (5 victimes)
Père Maurice Hart (2 victimes)
Frère Gérard Labelle (2 victimes)
Frère Yves Laberge (5 victimes)
Frère Langlois (3 victimes)
Frère Anthime Paiement (24 victimes)
Frère Philippe Paquette (10 victimes)
Frère Parenteau (4 victimes)
Père Jean-Marc Pépin (7 victimes)
Frère Raoul Therrien (5 victimes)
Frère Eugène Turcotte (2 victimes)
Frère René Whissel (2 victimes)

La rue Saint-Viateur de Montréal évoque cette communauté et la rue Querbes honore la mémoire de son fondateur.

  • Bibliographie -


Les Clercs de Saint-Viateur au Canada, 1947-1997 (essai, Léo-Paul Hébert, Septentrion, 2010).


  • Crédits -


Les rues de Montréal. Répertoire historique (Ville de Montréal, éditions du Méridien, 1995)
The Gazette (7 novembre 2015, page A6)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)