Chauveau (Alexandre)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) et policier (chef de police) né en 1847 à Québec. Études au Collège Sainte-Marie de Montréal, à l'Université Laval à Montréal-ULM et à la McGill University.

Doctorat en droit de l'Université Laval à Québec-ULQ (1894).
Député du Parti conservateur du Québec-PCQ (1872-1875), député indépendant (1875-1878), député du Parti libéral du Québec-PLQ (1878-1879), puis député du Parti conservateur du Québec-PCQ (1879-1880) de Rimouski à l'Assemblée législative du Québec-ALQ.
Solliciteur général dans le cabinet de Henri-Gustave Joly de Lotbinière (1878-1879).
En démissionnant du Parti libéral du Québec et en se joignant au Parti conservateur de la province de Québec en même temps que Louis-Napoléon Fortin, Étienne-Théodore Paquet, Ernest Racicot et Edmund James Flynn, il provoque la chute du gouvernement de Henri-Gustave Joly de Lotbinière le 29 octobre 1879.
Juge à la Cour des sessions de la paix-CSP (1880-1882).
Magistrat de la Cour de police et chef de police du district de Québec (1882-1890).
Président de la Banque Nationale-BN de Québec.
Fils de Pierre-Joseph-Olivier Chauveau. Gendre de Ulric-Joseph Tessier. Beau-frère de Jules Tessier et d'Auguste Tessier. Oncle d'Auguste-Maurice Tessier.
Grand-oncle de Maurice Tessier.
Décès en 1916 à New York, États-Unis.

  • Distinctions-


Chevalier de la Légion d'honneur de France.

  • Crédits :


Les cours de justice et la magistrature du Québec, Volume 2 (Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, (1992)
Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval, 1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)