Chanfrain (Renée)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Née vers dans la paroisse Saint-Médard de Paris (France).

Fille du Roy arrivée à Québec le 30 juin 1669 à bord du navire Saint-Jean-Baptiste.
Mère de la lignée Garand/Chanfrain d'Amérique.
Épouse Pierre Garand à Sainte-Famille de L'Île-d'Orléans (g) en 1669 ; de cette union sont issus Marie-Thérèse Garand (mariée à Pierre Nault dit Labrie), Marthe Garand (mariée à Charles Branchaud), Pierre Garand (marié à Jeanne Moleur), Marie-Madeleine Garand (mariée à Jacques Cauchon) et Marie-Catherine Garand (mariée à Jean Martin).
Décès en 1684 à Saint-Laurent-de-l'Île-d'Orléans.
En 1729, elle avait 51 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Les Filles du Roy au XVIIe siècle (Yves Landry, Leméac, 1992)

http://www.mesancetres.ca
http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm
http://lesfillesduroy-quebec.org


Père de la lignée Garand/Labrecque d'Amérique.
Épouse (secondes noces) Catherine Labrecque à Saint-Laurent-de-l'Île-d'Orléans en 1684 ; de cette union sont issus Marie-Angélique Garand (mariée à Jacques Lavoie), Jeanne Garand (mariée à Nicolas Menanteau), Agnès-Marguerite Garand (mariée à Michel Noël), Jean Garand (marié à Angélique Tourneroche), Pierre Garand (marié à Marie-Jeanne Masson) et François Garand (marié à Marguerite Chefdevergne).
Décès en 1700 à Saint-Laurent-de-l'Île-d'Orléans.
En 1729, il avait 79 descendants.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)