Casgrain (Pierre-François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1886 (4 août) à Montréal.

Études au Collège Sainte-Marie de Montréal et à l'Université Laval à Montréal-ULM.
Député du Parti libéral du Canada-PLC de Charlevoix-Montmorency (1917-1925), puis de Charlevoix-Saguenay (1925-1945) à la Chambre des communes-Cdesc.
Dés que le premier ministre Mackenzie King annonça son intention de le proposer au poste d'orateur de la Chambre des communes, il s'empressa de congédier arbitrairement 127 employés du Parlement ; il n'avait cependant pas encore été élu par la Chambre ; à cause de cette décision, King défendit mollement son candidat qui fut élu par vote avec dissidence (fait plutôt rare pour ce genre d'élection, l'unanimité étant fréquente) et le premier ministre annula plus tard les congédiements que Casgrain avait fait.
Orateur (président) de la Chambre des communes (1936-1940).
Secrétaire d'État dans le cabinet de Mackenzie King (1940,1941).
Juge à la Cour supérieure du Québec-CSQ (1941-1950).
Époux de Thérèse Forget Casgrain. Petit-fils de Joseph-Amable Berthelot.
Décès en 1950 (26 août) à Westmount.

  • Crédits -


Les cours de justice et la magistrature du Québec, Volume 2 (Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, 1992)
Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Presses de l'Université Laval, 1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)