Bull (Gerald)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Inventeur né à North Bay, Ontario. Acte criminel.

Études à l'Université de Toronto.
Achète la manufacture d'explosif de Saint-Timothée.
Directeur d'un projet de recherche en balistique de la McGill University annulé par le gouvernement du Canada en 1967 malgré un essai réussi d'un canon de 20 m à la Barbade en 1966.
Financé par l'armée des États-Unis, il invente le canon GC-45 (Gun Canada 45 mm) d'une portée de 40 km ; l'Armée américaine cesse de le financer.
En 1977, il décide de vendre des munitions à l'Afrique-du-Sud alors sous embargo, ce qui lui vaut 4 mois de prison.
En 1979, Sa compagnie, Space Research Corporation, déclare faillite et son entreprise est récupérée par le gouvernement du Canada qui la cède en 1981à la compagnie torontoise Produits chimiques Expro.
Installé à Bruxelles, il fait le commerce des armes notamment avec Saddam Hussein d'Iraq à qui il aurait vendu 200 canons de 155 mm et 520 canons GC-45. On croit qu'il développait pour l'Iraq un canon ayant une portée de 1 000 km ; au cours de 1990, la Guerre du Golfe éclatait contre l'Iraq.
Assassiné de 2 balles dans la nuque et de 3 dans le dos le 22 mars 1990 près de son bureau de Bruxelles, Belgique.
En 2003, le quotidien de Bruxelles Dernière Heure affirme que l'assassin de Bull était un tireur d'élite du Mossad, le service secret d'Israël.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)