Brassard (Gilles)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (mathématicien, informaticien) né en 1955 à Montréal.

Admis à l'Université de Montréal-UdeM à l'âge de 13 ans.
Professeur à l'Université de Montréal-UdeM.
Études à la Cornell University, Uthica New York (doctorat en cryptographie).
Spécialiste mondialement reconnu de l'informatique quantique pour ses travaux en cryptographie consistant à chiffrer l'information de telle manière que personne, sauf son destinataire légitime puisse la lire.
Professeur au Département d'informatique et de recherche opérationnelle à la Faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal-UdeM.
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en informatique quantique
Rédacteur en chef du Journal of Cryptology (1991-1997).
Lui et le physicien quantique américain Charles H. Bennett, inventent une méthode de transmission de messages qui ne peuvent être lus que par leur destinataire ; au lieu de transmettre l'information sur des cables via des signaux électroniques, l'invention utilise des photons polarisés (minimes particules de lumière) qui sont si sensibles que s'ils sont interceptés, ils sont immédiatement corrompus rendant ainsi le message illisible et alertant les correspondants à une tentative d'espionnage par un tiers indésirable.

  • Distinctions -


Prix ACFAS Urgel-Archambault (1992).
Prix Steacy du Conseil national de la recherche scientifique (1994).
Prix Marie-Victorin du Gouvernement du Québec (2000).
Membre de la Société royale du Canada-SRC.
L'une des 3 personnes mise en nomination pour le prix Gerhard Herzberg Canada Gold Medal for Science and Engineering (2008) ; les autres sont John Polanyi de la University of Toronto et Graham Bell de la McGill University.
Prix Izaak-Walton-Killam du Conseil des arts du Canada (2011)
Membre de la Royal Society, l'académie scientifique du Royaume-Uni (2013).
Officier de l'Ordre du Canada OOC (2013)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)