Borremans (Guy)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Artiste (photographe), portraitiste, cinéaste (réalisateur et directeur photo) et professeur né en 1934 à Dinant Belgique.

Sa famille fuit l'avancée allemande en Belgique en 1939 et aboutit en Espagne puis s'établit au Maroc .
La famille Borremans arrive au Québec en novembre 1951.
Époux de Luce Guilbeault.
Autodidacte. Il présente la première exposition solo de ses photos en 1956.
Participe à certains films du cinéaste Gilles Groulx dont Golden gloves et Un jeu si simple. et à certaines des oeuvres d'Arthur Lamothe dont Le mépris n'aura qu'un temps, Vingt-quatre-ans ou plus de Gilles Groulx. de Clément Perron et de Gilles Carle.
Chargé de cours à l'Université de Montréal-UdeM, à l'Université de Moncton, à la Concordia University et à l'Université du Québec à Montréal-UQÀM (1975-1995), puis à Ziena Gora de Pologne (1995).
Travaille au service de cinématographie de l'ONU à New York.
Décès le 29 décembre 2012 à Trois-Rivières.

Expositions :

La femme image (1959)
Voyou, voyant, voyeur (1972)
Attentat instantané (1980)

Filmographie :

La femme image (1959)
Bûcherons de la Manouane (caméraman, réalisation par Arthur Lamothe, 1962)
Golden gloves (documentaire sur un boxeur de race noire, réalisation par Gilles Groulx, cameraman, 1969)
Le mépris n'aura qu'un temps (documentaire sur la condition ouvrière à Montréal, réalisation par Gilles Groulx caméraman, 1969)
Un jeu si simple (réalisation par Gilles Groulx)
Kouchibouguac (documentaire sur les 205 familles expulsées de leurs terres par le Gouvernement canadien pour y établir le parc national de Forillon, 1978)
24 heures ou plus ()

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)