Boisvert (Tricia)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 17 janvier 2014, Tricia Boisvert, 36 ans, disparaît de son domicile situé à l'angle des rues Atwater et Saint-Jacques dans l'arrondissement du Sud-Ouest à Montréal (Petite-Bourgogne) ; elle avait dit à une amie qu'elle attendait un certain Philippe Steele-Morin et qu'elle appréhendait cette visite ; elle disait que Steele-Morin était un ami fou et qu'elle s'attendait au pire.

La police qui croit que madame Boisvert a été enlevée, recherche Philippe Steele-Morin, 30 ans, résidant de Gatineau qui aurait été la dernière personne à avoir vu madame Boisvert ce jour-là ; la police considère Steele-Morin comme un suspect ; Steele-Morin possède un long dossier judiciaire.
En avril 2004, il avait été libéré sous conditions.
En novembre 2004, alors qu'il résidait dans une maison de transition de Gatineau, Steele-Morin a été accusé d'avoir été en possession d'une arme à feu prohibée et chargée lors d'un party rave ; ayant plaidé coupable à l'accusation de possession d'une arme à feu prohibée, sa libération avait été révoquée et il avait été condamné à 12 mois de prison à être ajoutés à la sentence de 2 ans de prison qu'il purgeait déjà pour une série d'entrées par effraction ; il fut renvoyé au pénitencier fédéral.
En février 2006, Steele-Morin, marié et père de trois enfants, avait été libéré sous conditions ; il devait accepter d'être testé pour usage de drogues ; en deux mois, deux analyse d'urine ont révélé qu'il avait consommé de la marijuana ; il reçut alors l'ordre de se rapporter à un agent de probation ; au lieu de cela, Steele-Morin disparut dans la nature et fut trouvé dans une maison où des gens qu'il connaissait cultivaient de la marijuana ; sa libération est une fois de plus révoquée et il admet avoir consommé de la drogue chaque jour depuis les deux mois que duraient sa libération statutaire.
En février 2011, il est condamné à 4 mois de prison pour trafic de drogue.
Le 7 mars 2011, au sixième de sa peine, il est remis en liberté sous conditions.
Au cours de l'été 2013, il avait été accusé de fraude, de possession et trafic de cartes de crédit illégales.
Entre le 7 juillet 2013 et le 29 octobre 2013, Steele-Morin a été l'objet de 7 mandats d'arrestation pour répondre à des accusations dans le district de Gatineau et dans le district de Saint-Jérôme ; dans un cas, il est accusé d'assaut sur une femme autre que Tricia Boisvert et du vol de l'auto de cette femme ; dans un autre cas, il est accusé d'entrave au travail d'un policier et d'avoir fourni une fausse identité ; Il doit également répondre à l'accusation de manquement aux conditions de sa remise en liberté le 7 mars 2011.
L'automobile de madame Boisvert a été repérée à Ottawa.
Le 16 janvier 2014, Steele-Morin part d'Ottawa alors qu'il y est l'objet de mandats d'arrestation.
Le 22 janvier 2014, aucun des mandats d'arrêt n'avait encore été exécuté contre Steele-Morin.
Le 23 janvier 2014, le cadavre de madame Boisvert est trouvé près d'un chemin de terre dans un bois de Quyon en Outaouais à une quarantaine de kilomètres à l'Ouest de Gatineau ; on croit qu'elle avait été tuée dans son appartement et que son cadavre avait été transporté là où il a été trouvé.
Selon ses proches, Philippe Steele-Morin était l'un des bons amis de madame Boisvert.
Philippe Steele-Morin qui était jusque-là recherché pour enlèvement est désormais recherché pour enlèvement et meurtre.
La police a fait émettre un mandat d'arrêt contre James Boucher, 31 ans, pour l'accuser de complicité de meurtre après le fait. Steele-Morin, qui avait besoin de se cacher de la police appelle Madame Boisvert à Montréal et lui demande de le loger. Rendu chez Madame Boisvert, le couple vide le reste d'une bouteille de vodka, puis se rend dans un bar où le il consomme sept ou huit verres de bière. Le couple se rend ensuit à pied à l'appartement de Madame Boisvert. Rendu à l'appartement,Steele-Morin fume une dernière cigarette et sombre dans le sommeil sur le lit ; À un certain moment, Madame Boisvert commence à tirer sur le pantalon de Steele-Morin. Celui-ci la repousse et se rendort ; lorsqu'il se réveille, La femme était couchée sur lui ; Steele-Morin se rappelle vaguement avoir frappé Madame Boisvert dont un coup de poing pour s'en dégager. Il dit aux enquêteurs que lorsqu'il s'est réveillé il a découvert le corps inerte de Madame Boisvert étendu sur le sol de son appartement. Un pathologiste a établi que la femme était morte par strangulation. Steele-Morin, et deux de ses amis cachent le cadavre à l'arrière d'un édifice commercial près de l'autoroute 40 à Hudson.
Le 10 mars 2014, Steele-Morin, 30 ans, est arrêté dans la région de Pontiac en Outaouais et il est accusé du meurtre non prémédité et de profanation du cadavre de Tricia Boisvert.
Le 8 décembre 2017, Steele-Morin reconnaît sa culpabilité à l'accusation de l'homicide involontaire et de profanation du cadavre de Tricia Boisvert dans le quartier Petite-Bourgogne de Montréal ; alors que Madame Boisvert et lui avaient consommé du MDMA (ecstasie) Steele-Morin affirme aux enquêteurs qu'il croyait avoir tué Madame Boisvert.
Le rapport de toxicologie indiquera un taux d'alcool de 178 mg100 ml de sang dans les veines de Madame Boisvert au moment de son décès.
Le 19 janvier 2014, Steele-Morin et son ami James Boucher reprennent le cadavre et le cachent dans un boisé appartenant à la famille de James Boucher.
Le 10 mars 2014, Steele-Morin, qui s'était caché, est repéré par la police d'Ottawa qui l'arrête.
Le 10 septembre 2015, James Boucher reconnaît sa culpabilité à l'accusation de complicité après le fait et de profanation de cadavre et il est condamné à 27 mois de détention.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)