Boissonneau (Vincent-Nicolas ; dit Saintonge)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Né en 1635 à Saint-Seurin-d'Uzet (Charente-Maritime, France).

Arrive en Nouvelle-France le 12 septembre 1665 comme soldat de la Compagnie de Maximi du Régiment de Carignan-Salières.
S'établit à Sainte-Famille, puis à Saint-Jean-de-L'Île-d'Orléans.
Père de la lignée Boissonneau/Colin d'Amérique.
Épouse Anne Colin à Sainte-Famille de L'Île-d'Orléans (g) en 1669 ; de cette union sont issus Élisabeth Boissonneau (mariée à René Faureau), Jeanne-Marie Boissonneau (mariée à Jean Gélinas dit Bellemare), Jean Boissonneau (marié à Marguerite Choret) et Nicolas Boissonneau dit Saint-Onge (marié à Jeanne Poisson).
Décès en 1715 à Saint-Jean-de-L'Île-d'Orléans.
En 1729, il avait 54 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal-1983).
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presses de l'Université de Montréal, 1987).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)