Bissot de LaRivière (François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires né vers 1612 dans la paroisse Notre-Dame-des-Prés du Pont-Audemer (Eure, Normandie, France).

Arrive en Nouvelle-France en 1639.
Père de la lignée Bissot/Couillard d'Amérique.
Épouse Marie Couillard à Québec en 1648 ; de cette union sont issus Louise Bissot (mariée à Séraphin Margane), Geneviève Bissot (mariée à Louis Maheu), Catherine Bissot (mariée à Étienne Charet), Claire-Françoise Bissot (mariée à Louis Jolliet d'Anticosti), Marie Bissot (mariée à Claude Porlier), Charles-François (marié à Anne-Françoise Forestier), Charlotte Bissot (mariée à Pierre Bénac), Jean-Baptiste Bissot (marié à Marguerite Forestier et décédé à Fort Wayne, Indiana, États-Unis), Jeanne Bissot (mariée à Philippe Clément) et François-Joseph Bissot (marié à Marie Lambert).
Procureur fiscal (1650-1657) et juge prévôt (1657-) de la seigneurie de Lauzon (108).
En 1661, on lui concède la seigneurie de Mingan (183a).
En 1668, il construit une tannerie dans la seigneurie de Lauzon (108) sur un terrain qu'il avait acquis en 1648.
En 1672, on lui concède la seigneurie de Vincennes (142) pour ses fils Jean-Baptiste et Charles-François.
Décès en 1673 à Québec.
En 1729, il avait 171 descendants.

  • Distinctions -


Le nom du canton Bissot proclamé en 1908 et situé à l'est de la rivière Musquaro dans la région de Duplessis sur la Côte-Nord honore sa mémoire.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal-1983).
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presses de l'Université de Montréal, 1987).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)