Benoît (Paul ; dit Livernois ou Nivernois)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire, homme de métier (charpentier) et agriculteur né vers 1626 à Château-Chinon (Nièvre, France).

Livernois est aussi épelé Nivernois.
Arrive en Nouvelle-France le 16 novembre 1653 à l'occasion de la Première grande recrue de Jérôme LeRoyer de la Dauversière.
S'établit à Ville-Marie (Montréal).
Père de la lignée Benoît/Gobinet d'Amérique.
Épouse Élisabeth Gobinet dans la seigneurie de Boucherville (71) le 16 septembre 1658 ; de cette union sont issus Laurent Benoît dit Livernois (marié à Marie-Françoise Tétreau), Étienne Benoît dit Livernois (marié à Jeanne Campeau), François Benoît dit Livernois (marié à Angélique Chagnon), Élisabeth Benoît dit Livernois (mariée à François Bleau), Barbe Benoît dit Livernois (mariée à Thomas Hébert), Marie-Anne Benoît dit Livernois (mariée à Jean Bourbon), Hélène Benoît dit Livernois (mariée à Guillaume Goyau), Marguerite Benoît dit Livernois (mariée à Jean Tournois) et Geneviève Benoît dit Livernois (mariée à Pierre Hay).
Décès en 1686 (1er janvier) dans la seigneurie de Longueuil ; inhumé dans la seigneurie de Boucherville.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Pour le Christ et le Roy - La vie au temps des premiers Montréalais (sous la direction de Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)