Bellefleur (Léon)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Enseignant et artiste (peintre, graveur, lithographe) né en 1910 (8 février) à Montréal.

Automatiste (Huile, gouache, aquarelle, dessin, eau forte).
Études à l'École normale Jacques-Cartier et à l'École des beaux-arts de Montréal.
Études de la lithographie en France auprès de Johnny Friedlaender et Atelier Desjobert, Paris.
Enseigne à l'école élémentaire (1930-1946).
En 1948, il est l'un des signataires du manifeste Prisme d'Yeux (1948) rédigé par le peintre Jacques De Tonnancourt.
1951 Premier prix de peinture moderne au Salon du printemops du Musée des beaux-arts de Montréal-MBAM
En 1954, il quitte l'enseignement pour se consacrer à la peinture.
Revient au Québec au cours des années 1960
Décès en 2007.

  • Oeuvres -


En 1946, il tient sa première exposition.
En 1950, le Musée des beaux-arts de Montréal-MBAM présente une rétrospective de ses oeuvres.
En 1968 le Centre national des arts d'Ottawa présente une rétrospective de ses oeuvres.
En 1993, une autre rétrospective de ses oeuvres est présentée par le Centre national des arts sous le titre Rythmes et Couleurs.

  • Distinctions -


Prix Jessie-Dow (1951)
Boursier du Conseil des arts du Canada (1958 et 1968)
Boursier Gugenheim (1960), il représente le Canada (avec Paul-Émile Borduas, Harold Town et Edmund Alleyn) lors d'une exposition organisée à New York.
Prix Paul-Émile-Borduas du Gouvernement du Québec (1977) ; le premier à recevoir ce prix.
Prix Louis-Philippe-Hébert de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1985).

  • Bibliographie -


Bellefleur ou La Ferveur à l'oeuvre - The Fervour of the Quest (essai, Guy Robert, édition Iconia, 1988).
Guide Vallée, Édition III (1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)