Beaubassin (agglomération de Nouvelle-Écosse-NE)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)


  • Éphémérides -


Vers 1672
Fondation de Beaubassin (Acadie) par le chirurgien Jacques Bourgeois et ses 2 fils, Charles et Germain, et établissement de premières familles d'origine européennes (Pierre Sire ou Cyr, Germain Girouard, Jacques Belou, Thomas Cormier, Pierre Arsenault, Chiasson, Cottard, Aubin-Mignaut, Haché-Galant) à cet endroit de l'isthme de Chignectou.
1676
Concession d'une seigneurie (Beaubassin et l'isthme de Chinectou) par le Gouverneur de la Nouvelle-France à Michel-LeNeuf de la Vallière qui y amène quelques familles de colons canadiens (Chiasson, Cottard, Aubin-Mignaut, Haché-Galant) fondant ainsi le village de Beaubassin.
1686
La population de Beaubassin est de 127 habitants.
1693
La population de Beaubassin est de 119 habitants.
1698 Selon l'abbé Émile Dubois, Beaubassin compte 200 colons.
1707 La population de Beaubassin est de 400 colons.
1713
(11 avril) Signature du Traité d'Utrecht qui met fin à la guerre de Succession d'Espagne ; en vertu de ce traité, la France abandonne à la Grande Bretagne les territoires de Terre-Neuve, sur laquelle elle conserve les droits de pêche sur sa côte nord du cap Bonavista à Pointe Riche, de l'Acadie (moins l'île Saint-Jean, l'île Royale ou Cap-Breton), l'embouchure du Mississipi dans le golfe du Mexique et du bassin de la baie d'Hudson et de la baie James ; la Grande-Bretagne obtient également un protectorat sur les Iroquois ; l' Acadie, qui devient Nova Scotia-NS, et Terre-Neuve, qui devient Newfoundland, passent sous souveraîneté britannique ; Port-Royal devient capitale de la province de Nova Scotia-NS et est rebaptisé Annapolis Royal ; les Acadiens, à qui le traité assure le libre exercice de la religion catholique pour autant que le permettent les lois anglaises, ont une année pour émigrer vers la France, la Nouvelle-France, l'île Royale (île du Cap-Breton) ou l'île Saint-Jean (province de l'Île-du-Prince-Edward).
1714
La population de Beaubassin est de 345 habitants.
1730
La population de Beaubassin est de 1 010 habitants.
1750
La population de Beaubassin est de 2 800 habitants. Les Anglais (1 000 hommes de troupe) occupent le village de Beaubassin sous les ordres de Lawrence.
1755
Selon l'abbé Émile Dubois, la population de Beaubassin compre 5 000 âmes.
Déportation des Acadiens.
(16 juin) Vergor et les autres officiers français dirigeant le fort Beauséjour se rendent aux Anglais dirigés par Robert Monckton ; les conditions de la reddition sont ainsi rédigées :

1. Le commandant, officiers, état-major et autres employés pour le roi et la garnison de Beauséjour, sortiront avec armes et bagages, tambour battant,
2. La garnison sera envoyée directement par mer à Louisbourg aux dépens du roi de la Grande-Bretagne.
3. Pour les Acadiens, comme ils ont été obligés de prendre les armes sous peine de perdre la vie, on leur pardonnera pour le parti qu'ils viennent de prendre.
4. La garnison ne portera point les armes dans l'Amérique pendant l'espace de six mois.
5. Les termes ci-devant sont accordés. A condition que la place sera rendue aux troupes de la Grande-Bretagne, aujourd'hui à sept heures du soir, le 16 juin 1755.

1755 Le fort Beauséjour devient le fort Cumberland et une garnison anglaise l'occupe. Beaubassin devient Amherst. (11 août) Lawrence ordonne à Monckton de proscrire les Acadiens.

  • Crédits - -


Chez nos frères les Acadiens (abbé Émile DuboisBibliothèque de l'Action française, 1920)
Histoire de la survivance acadienne 1755-1935 (Antoine Bernard CSV, Les Clercs de Saint-Viateur, 1935).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)