Barnard, Bernard (étymologie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Barnard est une variante de Bernard.

Nom de baptême inspiré du prénom de saint Bernard, l'évêque de Vienne béatifié au IXe siècle.
Saint Bernard (1091-1153) est le fondateur de l'ordre de Saint-Benoît, et premier abbé de Clairvaux en France. Bernart est un mot du vieux français signifiant «sot», «niais», «qui a été berné».
Bernard est la forme francisée du germanique bernhard composé de ber signifiant «ours», et hard signifiant «dur», «fort».
Le fils de Charlemagne et le fils de Pépin le Bref s'appelaient Bernard.
La bernardie est un genre de plantes lycopodiacées.
La bernardière est une variété de poires.
Un bernardin est un religieux de l'ordre réformé de saint Benoît.
Bernhard est le patronyme de l'un des deux à trois mille mercenaires allemands recrutés par la Couronne britannique pour l'aider à mâter la Révolution américaine, et demeurés au Canada après le Traité de Versailles (1783).
En 2000 en France, il y a 131 500 personnes qui portent le patronyme Bernard dont une concentration dans le Nord, et d'autres dans la région de Paris, dans le Finistère, en Loire-Atlantique, en Gironde, en Bouches-du-Rhône et en Rhône-Alpes.

  • Crédits -


Dictionnaire étymologique des noms de famille et prénoms de France (Albert Dauzat, Larousse Sélection, Librairie Larousse, 1969)
Les noms de famille en France - Histoires et anecdotes (sous la direction de Marie-Odile Mergnac. (Archives et culture, Paris, 2000)
Votre nom et son histoire. Les noms de famille au Québec (Roland Jacob, Les Éditions de l'Homme, 2006)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)