Baie-du-Febvre (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 96,04 km2.
  • Gentilé - Antonien, ienne. Le gentilé est inspiré du nom de la paroisse catholique jusqu'en 2015 alors que le Conseil municipal a officiellement adopté le gentillé Baievillois, loise.


  • Éphémérides -


1683 (4 septembre) Concession d'une seigneurie (2 lieues de front sur le lac Saint-Pierre x 2 lieues de profondeur incluant les îles et îlets) par le gouverneur de LaBarre et l'intendant de Meulles à Jacques Lefebvre qui la nomme Baie-Saint-Antoine (90).
1686 Fondation d'une mission catholique et construction d'une chapelle en bois.
1703 (27 octobre) Érection canonique de la mission Saint-Antoine-de-Padoue et construction de la première église.
1715 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue.
1723 (1 juin) Au décès de Jacques Lefebvre, la seigneurie passe à sa veuve, Marie Beaudry (1/2), à son fils, René Lefebvre (1/4), et à ses autres enfants (1/4).
1739 (9 juillet) Louis Lefebvre Désilets acquiert de ses frères et soeurs le quart de la seigneurie dont ils avaient hérité de leur père Jacques Lefebvre.
1750-1759 Construction de la seconde église paroissiale.
1765 (8 juillet) Vente de sa part de la seigneurie par Jeanne Lefebvre, veuve de Jean-Baptiste Provancher, à Louis Lefebvre Désilets.
1771 (30 décembre) Élisabeth Guay, veuve de Louis Lefebvre Désilets, cède à René Guay la part de seigneurie dont elle avait héritée au décès de son mari.
1773 (28 juin) La part de seigneurie de Joseph Lefebvre et son épouse, Marie-Josephte Montplaisir, est adjugée par le prévôt de Montréal, William Gray, à René Guay et Joseph Despins qui se la partagent en justes moitiés.
1783-1784 Construction d'un presbytère en bois dans le Bas-de-la-Côte.
1785 Destruction du presbytère par un groupe de paroissiens qui n'apprécient pas son emplacement.
1786 Nomination du premier curé résidant. Inauguration du nouveau presbytère dans le Bas-de-la-Côte.
1787 (22 octobre) Partage de la seigneurie entre René Guay, François Despins et plusieurs autres héritiers.
1797-1806 Jean-Baptiste Lozeau acquiert la totalité de la seigneurie moins la part de François Despins.
1803-1806 Construction de la troisième église paroissiale selon les plans de l'abbé Conefroy.
1829 (13 juin) La part de seigneurie de Jean-Baptiste Lozeau appartient à ses héritiers et la part de François Despins, y compris le moulin banal, appartient à François Despins (fils).
1839-1840 Construction de la quatrième église paroissiale selon des plans de Thomas Baillairgé.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Baie-du-Febvre.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Baie-du-Febvre.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Baie-du-Febvre.
1861 (24 janvier) La seigneurie appartient à madame P.-V.-C. Cressé Pacaud, Marie-Anne Caya, Marguerite Cartier, Georgette Futvoye, Joseph Lemire et Louis-Esdras Manseau.
1877 Arrivée des Frères des Écoles chrétiennes.
1880 Construction d'un nouveau presbytère.
1900 Début de construction de la cinquième église paroissiale selon des plans de l'architecte L.-Z. Gauthier de Montréal.
1901 (25 mars) Incendie de l'église Saint-Antoine-de-Padoue de la Baie-du-Febvre en construction.
1904 Inauguration de la cinquième église paroissiale.
1907 (30 août) Constitution de la municipalité du village de Baieville par détachement de celle de la paroisse de Saint-Antoine-de-la-Baie-du-Febvre.
1917 (19 avril) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Antoine-de-la-Baie.
1921 Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Joseph-de-la-Baie-du-Febvre par détachement de celle de Saint-Antoine-de-la-Baie-du-Febvre.
1923 La population de la paroisse Saint-Antoine est de 1 684 âmes.
1938 Liquidation de la Caisse populaire de Saint-Antoine-de-la-Baie.
1939 (4 juillet) Fondation de la Caisse populaire de La Baie.
1961 La population de Baieville est de 558 habitants.
1962 Démolition de l'église de 1904 sur ordre du gouvernement du Québec parce que ses assises, devenues mouvantes, mettaient en danger la sécurité publique.
1967 Inauguration de l'actuelle église paroissiale.
1983 (26 mars) Regroupement des municipalités de Baieville, Saint-Antoine-de-la-Baie-du-Febvre et Saint-Joseph-de-la-Baie-du-Febvre sous le nom de Baie-du-Febvre.
1990 La population de Baie-du-Febvre est de 1 359 habitants.
2000 La population de Baie-du-Febvre est de 1 239 habitants.
2010 La population de Baie-du-Febvre est de 1 098 habitants.
2015 Le Conseil municipal adopte officiellement le gentillé Baievillois-oise

  • Attraits :


Église Saint-Antoine (1967).
Centre d'interprétation de Baie-du-Febvre ; 420, route Marie-Victorin, sur les bords du lac Saint-Pierre ; superficie : 10 km2 ; permet de se familiariser avec la plaine inondable du lac Saint-Pierre la faune aviaire comprend 250 espèces dont 27 espèces de canards dont le phalarope de Wilson, le harfang des neiges, la chouette rayée et, au printemps, la bernache du Canada.
Pêche blanche (perchaude, brochet, lote et doré).
Zone d'interdiction de chasse aux oiseaux migrateurs (la plus importante halte migratoire de l'oie des neiges).

  • Toponymie -


Baie-du-Febvre rappelle le souvenir de Jacques Lefebvre, seigneur originel de Baie-Saint-Antoine devenue Baie-du-Febvre.
Odanassis, mot signifiant «petit village» est le nom donné à l'endroit par les Abénaquis.
Saint-Antoine rappelle le souvenir du fondateur des récollets, les premiers missionnaires de ce territoire.

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent (lac Saint-Pierre).
À l'ouest de Nicolet.
Diocèse de Nicolet.
Municipalité régionale de comté de Nicolet-Yamaska.
Région touristique du Centre-du-Québec.

  • Accès : Route 132 x Route 255.

Carte 20. *Carte des seigneuries : 90.

Carte 20 sur Google Maps

  • Crédits :


Répertoire des municipalités du Québec (Ministère des Affaires municipales, (Les publications du Québec, annuel)
Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la province de Québec (Hormisdas Magnan, Imprimerie d'Arthabaska, 1925)
Noms et lieux du Québec (Commission de toponymie, les Publications du Québec, 1994)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)