Baie-Saint-Paul (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Superficie - 546,73 km2.
  • Gentilé - Baie-Saint-Paulois, oise (ville) ; Montagnorois, oise (paroisse).


  • Éphémérides -


1636
(15 janvier) Concession d'une seigneurie (de la seigneurie de Beauport à la rivière du Gouffre pour le front x 6 lieues de profondeur) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Antoine Cheffault de la Renardière pour lui-même et pour le compte de messieurs François Fouquet, Charles de Lauzon, Georges Berruyer de Manselmont, Jean Rozée de Saint-Martin, Jacques Duhamel et Jacques Castillon, chacun pour 1/8 du territoire ; ils la nomment seigneurie de la Côte-de-Beaupré (59).
1662-1668
Acquisition de la seigneurie de la Côte-de-Beaupré (59) par Mgr François de Laval de Montmorency ; le territoire de cette seigneurie longe le fleuve Saint-Laurent à partir des bornes de la seigneurie de Beauport jusqu'au milieu de la rivière du Gouffre.
1663
Un violent tremblement de terre secoue la région.
1670
Établissement de Jean Serreau de Saint-Aubin sur une terre de la rive droite de la rivière du Gouffre qu'il cultive sans en avoir la propriété.
Arnold Alix, maître goudronnier, met en exploitation une fabrique de goudron alimentée par la sève des pins qui poussent dans les environs.
1678
Arrivée du premier colon, Noël Simard dit Lombrette, à qui Mgr de Montmorency Laval loue la terre défrichée et exploitée par Jean Serreau de Saint-Aubin. Le Séminaire de Québec aménage une métairie et en fait le poste oriental de la seigneurie.
1681
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
1682
(30 décembre) Concession d'une seigneurie (1/2 lieue de front sur le Saint-Laurent x 4 lieues de profondeur) par le gouverneur La Barre et l'intendant de Meulles à Pierre Dupré qui la nomme seigneurie de la Rivière-du-Gouffre (134) parce qu'elle est bornée par la rivière de ce nom ; le territoire de cette seigneurie, un détachement de la seigneurie de la Côte-de-Beaupré (59), commence au milieu de la rivière du Gouffre et se prolonge vers le nord-est le long du fleuve Saint-Laurent.
1685
Nomination du premier curé résidant de la paroisse.
1714
(21 septembre) Érection canonique de la paroisse Saint-Pierre-et-Saint-Paul ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Rivière-du-Gouffre (134) et de la seigneurie de la Côte-de-Beaupré (59).
1718
Construction d'un manoir par les propriétaires de la seigneurie de la Rivière-du-Gouffre (134).
1735
(20 septembre) Adjudication de la seigneurie de la Rivière-du-Gouffre (134) par la Prévôté de Québec à Noël Simard dit Lombrette et Ignace Gagné.
1738
(30 octobre) Vente de sa part de la seigneurie de la Rivière-du-Gouffre (134) par Ignace Gagné à Noël Simard dit Lombrette.
1759
(Août) Les troupes britanniques ravagent les fermes de la seigneurie de la Côte-de-Beaupré (59), de la seigneurie de la Rivière-du-Gouffre (134) et de la seigneurie de La Malbaie (136-137) afin de couper la ville de Québec de toute source d'approvisionnement et de mettre fin au harcellement que les habitants pratiquent contre l'armée anglaise.
(9 septembre) Deux corps de rangers commandés par le major George Scott débarquent dans la seigneurie de Kamouraska (164) et dans la seigneurie de la Rivière-du-Sud (148h) pour détruire tout ce qui se trouve sur leur passage.
1762
La population de la paroisse est de 553 habitants.
1791
Un violent tremblement de terre secoue la région.
1828-1828 Construction de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul selon des plans de François Baillairgé.
1820
(Automne) Ouverture d'un chemin de 4 m de largeur entre le village de Baie-Saint-Paul et Beaupré.
1845
Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Pierre-et-Saint-Paul-de-la-Baie-Saint-Paul.
1848
(12 juillet) Arrivée des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* venues de Montréal.
1854
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855
(1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Pierre-et-Saint-Paul-de-la-Baie-Saint-Paul.
1870
(Octobre) Un violent tremblement de terre secoue la région.
1875
Construction d'un débarcadaire de 60 m de longueur dans la baie.
1883
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Placide.
(20 août) Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Placide.
1886
Le débarcadère de 1875 est remplacé par une jetée d'environ 240 m.
1889
(8 novembre) Fondation de l'Hospice Sainte-Anne par le curé Ambroise-Martial Fafard et confié aux Petites franciscaines de Marie ; cette institution prennent charge d'une cinquantaine de déficients mentaux.
1891
(13 novembre) Arrivée de 4 oblates de Saint-François-d'Assise venues de Worcester (Maine, États-Unis) prendre charge de l'Hospice Sainte-Anne ; l'Hospice signe un contrat avec le gouvernement du Québec pour s'occuper de 50 personnes handicapée mentales.
1892
(18 février) Les oblates de Saint-François-d'Assise fondent l'Institut des Petites franciscaines de Marie qui s'occupent des malades mentaux à l'Hospice Sainte-Anne.
1893
(25 mars) Constitution de la municipalité du village de Baie-Saint-Paul par détachement de celle de la paroisse de Saint-Pierre-et-Saint-Paul-de-Baie-Saint-Paul.
1898
Agrandissement de l'Hospice Sainte-Anne qui reçoit la garde d'une centaine de déficients mentaux additionnels.
1904
Arrivée des Frères maristes venus prendre charge du Collège commercial.
1908
Début de la construction de l'église paroissiale.
1911
Inauguration de la nouvelle église Saint-Pierre-et-Saint-Paul construite selon des plans de Joseph-Pierre Ouellet.
1913
Le village de Baie-Saint-Paul devient ville.
1918
(25 juillet) Arrivée du premier train venu de Québec.
1921
(20 juillet) Constitution de la municipalité de Rivière-du-Gouffre par détachement de celle de la paroisse de Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
1923
La population de la paroisse Saint-Pierre-et-Saint-Paul est de 3 400 âmes, celle de Saint-Placide, 490.
1924
Incendie du couvent des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.*.
1925
(28 février) Un violent tremblement de terre secoue la région et est aussi ressenti sur la rive sud du fleuve.
1927
Le manoir de 1718 est détruit par un incendie.
1934
Les Petites franciscaines de Marie acquièrent la ferme de Rodolphe Forget.
1936
(Septembre) Le couvent des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* devient une école normale.
1941
(15 septembre 1941) Arrivée de quatre Pères montfortains pour aider la paroisse et surtout l'Hospice Sainte-Anne.
1944
(2 juillet 1944) Fondation de la Caisse populaire de Baie-Saint-Paul.
(15 août 1944) Les franciscains prennent charge de l'aumônerie des Petites franciscaines de Marie.
1948
Fondation de la Laiterie Charlevoix.
1961
La population de Baie-Saint-Paul est de 4 674 habitants.
1962
(20 décembre) Incendie de l'église paroissiale de 1911.
1964
La municipalité de la paroisse de Saint-Pierre-et-Saint-Paul-de-la-Baie-Saint-Paul abrège son nom en Baie-Saint-Paul.
(11 octobre 1964) Inauguration de la nouvelle église paroissiale.
1967
Ouverture du Centre d'art de Baie-Saint-Paul.
1980
Les 3 dernières Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* quittent Baie-Saint-Paul.
1990
La population de Baie-Saint-Paul (ville) est de 3 925 habitants, de Baie-Saint-Paul (paroisse), 2 139, de Rivière-du-Gouffre, 1 230.
1992
Ouverture du Centre d'exposition de Baie-Saint-Paul.
1996
(3 janvier 1996) Regroupement des municipalités de Rivière-du-Gouffre, de Baie-Saint-Paul (paroisse) et de Baie-Saint-Paul (village) sous le nom de Baie-Saint-Paul.
2000
La population de Baie-Saint-Paul est de 7 453 habitants.
2010
La population de Baie-Saint-Paul est de 7 359 habitants.
2012
(24 février 2012)
Un tremblement de terre de magnitude 4.0 sur l'échelle Richter secoue la région ; l'épicentre du tremblement était situé à 16 km au sud-ouest de La Malbaie, sous le fleuve Saint-Laurent.
2014
La population de Baie-Saint-Paul est de 7 378 habitants.
2016
La population de Baie-Saint-Paul est de 7 146 habitants.

  • Particularité - Plusieurs fois secouée par des tremblements de terre.


  • Attraits :


Belvédère Baie-Saint-Paul ; 44, boulevard Mgr-de-Laval (route 138) ; halte routière.
Centre d'art de Baie-Saint-Paul (1967) ; 4, rue Ambroise-Fafard ; plans de Jacques de Blois.
Centre d'exposition de Baie-Saint-Paul (1992) ; 23, rue Ambroise-Fafard ; plans de Pierre Thibault.
Centre d'histoire naturelle de Charlevoix ; 444, boulevard Mgr-de-Laval (route 138) ; propose 5 thèmes : l'histoire géologique dont l'impact météoritique, la flore, la faune, les climats et l'histoire humaine.
Chapelle Sacré-Coeur de la Maison mère des Petites franciscaines de Marie ; plans de l'architecte Eugène Talbot.
Économusée du fromage ; 1167, boulevard Mgr-de-Laval) ; la Laiterie Charlevoix fondée en 1948, est l'une des rares entreprises laitières québécoises à avoir préservé le caractère artisanal de ses méthodes de fabrication du fromage cheddar, tout en respectant rigoureusement les normes actuelles de transformation.
Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (1962) ; 1, Place de l'Église ; plans de Joseph-Pierre Ouellet ; orgue Casavant (1911).
Laiterie Charlevoix ; 1167, boulevard Mgr-De-Laval ; loge l'Économusée du fromage ; fabrique les fromages Le Migneron de Charlevoix et le Ciel de Charlevoix.
Les Sabots du nord ; Élevage de chevaux canadiens de race nationale par Jocelyn Tremblay sur la montée Tourlognon.
Maison d'affinage Maurice Dufour ; 1339, boulevard Mgr-De-Laval ; lieu de vieillissement des fromages fabriqués à la Laiterie Charlevoix.
Maison René Richard ou Domaine Cimon (1870) ; 58, rue Saint-Jean-Baptiste, sur le domaine Cimon dont l'épouse du peintre René Richard avait hérité de son père, François-Xavier Cimon, en 1942 ; construit près de la maison par le peintre Frédécic Porter Vinton, un petite atelier qui fut utilisé, de 1919 à 1924, par le peintre Clarence Gagnon, et, de 1935 à 1938, par le peintre Marc-Aurèle Fortin ; classé site historique en 1977 et 1981.
Moulin César (vers 1828) ; 730, rang Saint-Laurent ; construit par le meunier Pierre Tremblay pour Marie-Geneviève Noël, la veuve du seigneur Joseph Drapeau ; vendu à Adolphe Gariépy qui le cède à César Tremblay en 1873 ; transformé en résidence en 1930 ; classé monument historique en 1965.

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous.
Ski de fond ; 60 km.

  • Accueil -


Auberge Cap-aux-Corbeaux ; 2, Cap-aux-Corbeaux Sud.
Auberge La Pignoronde ; 750, Mgr-de-Laval.
Auberge La Grande Maison et Centre de santé (22 chambres).
Auberge La Maison Otis ; 23, rue Saint-Jean-Baptiste.
Auberge La Muse ; 39. rue Saint-Jean-Baptiste.
Auberge Le Cormoran et Belle Plage ; 192, rue Sainte-Anne.
Domaine Charlevoix ; 340, Route 332 ; parc de récréation, ski de fond, randonnée pédestre, vélo de montagne, belvedères.
Hôtel Baie-Saint-Paul ; 911, boulevard Mgr-de-Laval.
Hôtel La Ferme ; 145 chambres (propriété de Daniel Gauthier, le cofondateur du Cirque du Soleil)
Le Genevrier, camping et chalets ; 1175, boulevard Mgr-de-Laval.

  • Services - Centre hospitalier de Charlevoix (609 lits).


  • Toponymie -


Baie Saint-Paul rappelle la baie de 4,8 km de profondeur et 3,2 km de largeur en face de l'île aux Coudres ; le nom primitif de la baie était baie de L'Islet remplacé par baie du Gouffre par Champlain puis devenu baie Saint-Paul entre 1632 et 1641.
Cap-aux-Corbeaux évoque les cris des corbeaux affamés attendant les marins naufragés.
Gouffre réfère au trou que produit un tourbillon à la décharge des eaux de la rivière dans la baie Saint-Paul.
Tourlognon est le nom donné à la partie du rang Sainte-Catherine rappelle qu'on y cultivait l'Oignon dont les habitants disaient qu'ils tournaient bien ; les registres font état de ce toponyme dès 1798 ; mais il a été donné à la montée Tourlognon vers 1991.
Rivière-du-Gouffre réfère à une zône dangereuse du fleuve Saint-Laurent entre Baie-Saint-Paul et l'île aux Coudres.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent.
À environ 325 km au nord-est de Montréal et à environ 95 km au nord-est de Québec.
À l'embouchure de la rivière du Gouffre.
Diocèse de Québec.
Municipalité régionale de comté de Charlevoix (siège social).
Région touristique de Charlevoix.

  • Accès : Route 138 x Route 362.

Carte 5.

Carte 5 sur Google Maps

  • Crédits :


Répertoire des municipalités du Québec (Ministère des Affaires municipales, (Les publications du Québec, annuel)
Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la province de Québec (Hormisdas Magnan, Imprimerie d'Arthabaska, 1925)
Noms et lieux du Québec (Commission de toponymie, les Publications du Québec, 1994)
Le Devoir (14 août 2013, page A4).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)