Bérubé (Gilles)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (industrie du bois) né à Saint-Éleuthère.

Après avoir fait du transport de bois par camion en Abitibi, il exploite une entreprise d'extraction d'huiles essentielles des aiguilles du sapin, puis il travaille dans l'immeuble et l'hôtellerie.
En 1977, il loue une usine de bardeaux de cèdre dans la municipalité de Price et fonde la compagnie Cédrico.
En 1981, un incendie détruit son usine de Price qu'il reconstruit avec l'aide de la Société de développement industriel du Québec.
En 1983, il construit une usine d'épinette avec l'aide de la Société de développement industriel.
En 1985, il achète d'Édouard Lacroix l'usine de bois de sciage de Causapscal.
En 1986, Cédrico achète l'usine de bois de sciage Produits forestiers Benoît et la Scierie Causap de Sainte-Florence qu'il renomme Bois Cépédia.
En 1987, l'usine Bois Cépédia est ravagé par le feu, puis reconstruite
En 1993 un autre incendie endommage l'usine Bois Cépédia.
En 1991, après la fermeture des usine de Saint-Léon-le-Grand et de Lac-au-Saumon par la compagnie Donohue, Bérubé participe à la formation d'un partenariat (Cédrico (70 %), la Société d'exploitation des ressources de la Vallée (15 %) et la Coopérative des travailleurs Grand-Lac (15 %) pour construire et exploiter l'usine Bois Saumon.
En 1995, Cédrico achète 75 % des actions de la papeterie J. Ford de Portneuf spécialisée dans la fabrication de papier de soie, carton feutre, filtres à café.
En 1995, le chiffre d'affaires annuel de Cédrico atteint 100 M $.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)