Amirault (François ; dit Tourangeau)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Né vers 1664 en Touraine (France).

Arrive en Acadie vers 1680.
S'établit à Cap-de-Sable, à Cobequid, puis à Beaubassin (Amherst. Acadie).
Père de la lignée Amirault/Pitre d'Amérique.
Épouse Marie Pitre à Port-Royal (Acadie), vers 1684 ; de cette union sont issus
Marie Amirault (mariée, en premières noces, à J. Mius d'Entremont, puis, en secondes noces, à Jean Benoît),
Joseph Amirault (marié à Marguerite Laurt),
Anne Amirault (mariée à Jacques Léger dit Larosette),
François Amirault (marié à Magdeleine Laurt),
Jeanne Amirault (mariée à Jean Girouard),
Magdeleine Amirault (mariée à Jean Comeau),
Pierre Amirault (marié à Anne Brun),
Charles Amirault (marié à Claire Dugas),
Jacques Amirault (marié à Jeanne Laurt),
Le premier fils de François Amirault, Joseph Amirault, réduit son patronyme à Mirault.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Histoire de la survivance acadienne - 1755-1935 (Antoine Bernard, CSV, Les Clercs de Saint-Viateur, Montréal, 1935).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)