Ailleboust de Coulonge et d'Argentenay (Louis d')

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Militaire (officier) et homme de sciences (ingénieur) né vers 1612 à Ancy-le-Franc (Champagne, France) ou vers 1618 à Ravières .

Gouverneur intérimaire (1645-1647), puis gouverneur de la Nouvelle-France (1648-1651.
Épouse Marie-Barbe Boullongne à le 6 septembre 1638 à Paris. Cette union est sans postérité.
Arrive à Ville-Marie (Montréal) en septembre 1643 avec son épouse, sa belle-soeur comme membres de la Société Notre-Dame de Montréal et une recrue de 40 hommes.
En 1649, il achète de Nicolas Gaudry dit Bourbonnière une terre située à une lieue en amont de la ville de Québec ; il donne le nom de Coulonge à cette terre.
Gouverneur intérimaire de la Nouvelle-France (1657-1658).
Coulonge est le nom qu'il donne à sa propriété de la banlieue de Québec et qu'on appelle aujourd'hui Bois-de-Coulonge.
Fils de Nicolas d'Ailleboust. Frère de Nicolas d'Ailleboust de Coulonge-la-Madeleine.
N'a pas de descendants.
Oncle de Charles-Joseph d'Ailleboust des Muceaux.
Décès en 1660 (1er juin 1660) à Ville-Marie (Montréal).

  • Distinctions -


Le nom de la rue d'Ailleboust de Montréal honore sa mémoire comme celui du canton d'Ailleboust proclamé en 1965 et situé sur la route entre Saint-Félicien et Chibougamau dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.


  • Crédits -


Les rues de Montréal - Répertoire historique (Ville de Montréal, Méridien, 1995)
Pour le Christ et le Roi. La vie au temps des premiers Montréalais (Fondation Lionel-Groulx, sous la direction d'Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)